Estrosi : Sarkozy «n'a absolument pas» envie de «revenir en chef de parti»

le
1
Estrosi : Sarkozy «n'a absolument pas» envie de «revenir en chef de parti»
Estrosi : Sarkozy «n'a absolument pas» envie de «revenir en chef de parti»

Joli numéro d'équilibriste de Christian Estrosi, à la veille du bureau politique de l'UMP en présence de Nicolas Sarkozy. Invité au Grand Rendez-vous Europe 1/Le Parisien/iTélé à s'exprimer sur le retour de l'ex-président de la République qui suscite tous les fantasmes à droite, le député-maire de Nice, proche de Sarkozy, s'est évertué à ne pas fragiliser le leadership des dirigeants actuels de l'UMP... tout en louant le retour de «son ami de 25 ans.»

Va-t-il reprendre les rênes de la droite? Va-t-il déjà s'engager à nouveau? Quelle va être sa place à l'UMP? Alors que ces questions hantent les esprits, Christian Estrosi a assuré que Nicolas Sarkozy «n'a absolument pas» envie de «revenir en chef de parti». «Nicolas Sarkozy n'a pas l'intention de retomber dans le bain qui consiste à faire de la politique politicienne. il n'a pas l'intention de re-rentrer sur la scène politique.» Néanmoins, il reste «une autorité morale de l'UMP» «que personne ne peut contester.» Il est un «chef de la famille.»

«Sarkozy ne se mêlera de rien»

Et c'est pour cette raison qu'il sera au bureau politique de l'UMP, organisé lundi pour évaluer la situation quatre jours après que Conseil constitutionnel a invalidé les comptes de campagne de l'ancien chef de l'Etat, créant un trou béant de 11 millions d'euros dans les caisses de l'UMP. «Nicolas Sarkozy ne se mêlera de rien, mais quand votre famille est en danger, vous partez en vacances?», a feint de demander aux journalistes celui qui est aussi secrétaire général de l'association des Amis de Nicolas Sarkozy. Ce sera l'occasion de «montrer que la famille est rassemblée dans un moment difficile.»

Hier, lors de la Fête de la Violette organisée par le courant la Droite Forte, Jean-François Copé -dont la légitimité est fragilisée depuis son élection mouvementée à la présidence de l'UMP à l'automne 2012-, a tenté de se poser en meilleur chef des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le dimanche 7 juil 2013 à 21:06

    RE/...Le "bling-bling" n'a pas encore compris qu'on ne veut plus de lui ???...et qq soit le prix à en payer ?!!!...La droite OUI...Sarko NON !!!...