Estrosi : "Le FN n'aura pas un président de conseil général"

le
0
L'ancien ministre de l'Industrie dit ne pas craindre le FN.
L'ancien ministre de l'Industrie dit ne pas craindre le FN.

Le Point.fr. Avez-vous vous aussi, à l'instar de Manuel Valls, peur du Front national ?

Christian Estrosi. Je trouve extraordinaire qu'un chef de gouvernement affirme publiquement qu'il a la pétoche. Le plus magnifique dans la politique, c'est de convaincre, pas d'avoir peur. Une élection se joue sur ce terrain-là. Les électeurs n'appartiennent à personne. Nicolas Sarkozy a été élu par des citoyens qui, après, ont élu François Hollande.

Craignez-vous une montée du FN aux départementales ?

Je suis assez serein. Je fais le pari que je réaliserai le grand chelem sur Nice : nos candidats gagneront sur les neuf cantons que compte la ville. Car nous avons fait une campagne municipale. J'ai présenté 18 adjoints et conseillers municipaux, en poussant une nouvelle génération pour donner des visages neufs à la politique. Tous ont mené campagne en disant : "Votez pour nous, c'est voter Estrosi !"

Vous êtes aussi serein sur le score du FN à l'échelle nationale ?

Oui. J'ai fait beaucoup de réunions en dehors de Nice, à Carpentras, Strasbourg, Montpellier. Et je suis surpris par la mobilisation, je vous assure. L'élection approchant, les candidats locaux avançant en campagne un peu partout, les électeurs progressent dans leur réflexion. Et entre un candidat FN qui profère des injures et des insanités et leur adjoint au maire, leur vétérinaire, il n'y a pas photo. Je vous prédis un profond décalage entre les sondages et les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant