Estrosi et Le Pen visés par des plaintes sur les Roms

le
2
CHRISTIAN ESTROSI ET JEAN-MARIE LE PEN VISÉS PAR DES PLAINTES SUR LES ROMS
CHRISTIAN ESTROSI ET JEAN-MARIE LE PEN VISÉS PAR DES PLAINTES SUR LES ROMS

NICE (Reuters) - SOS Racisme portera plainte contre le maire UMP de Nice Christian Estrosi et Jean-Marie Le Pen pour leurs propos virulents à l'encontre des gens du voyage et des Roms, a annoncé lundi le responsable de la section locale de l'association.

Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) a également indiqué qu'il étudiait des suites judiciaires contre l'élu niçois et le président d'honneur du Front national.

"Nous aimerions dépayser l'affaire à Paris. Dans tous les cas la plainte sera déposée", a précisé à Reuters Amadou Diallo, responsable de SOS Racisme dans les Alpes-Maritimes.

S'élevant dimanche contre l'occupation illégale de terrains par des Roms à Nice, Christian Estrosi a dénoncé dimanche des comportements de "délinquants" et proposé de fournir à tous les maires de France son "mode d'emploi" pour les combattre.

Il a également estimé qu'islam et démocratie n'étaient "absolument pas" compatibles.

Jean-Marie Le Pen avait qualifié pour sa part jeudi à Nice la présence de Roms dans la ville d'"urticante" et "odorante", prédisant que 50.000 d'entre eux viendraient s'installer dans le sud de la France lors de l'ouverture des frontières en 2014.

Interrogé sur France Info sur les propos polémiques de son père, Marine Le Pen a répondu que sur la forme, l'ancien dirigeant du parti était parfois "rugueux" sur la forme.

Mais sur le fond, la présidente du FN a estimé qu'il y avait "un énorme problème avec les Roms aujourd'hui, que ce problème va s'aggraver".

"Même les élus socialistes ne peuvent pas nier, quand ils y sont confrontés, que la présence exponentielle des Roms (...) est un problème majeur auquel le gouvernement n'apporte strictement aucune réponse", a-t-elle ajouté.

Faisant la distinction entre les gens du voyage installés de longue date en France et les Roms, Marine Le Pen a estimé que leur venue était "la conséquence" de l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'Union européenne.

Le ministre chargé de la ville, François Lamy, a jugé lundi les propos de Christian Estrosi "imbéciles et dangereux".

"Il oppose les gens du voyage aux Français, il oublie que les gens du voyage sont en très grande majorité des Français, il jette le discrédit sur l'ensemble d'une communauté", a-t-il dit.

"Plus grave et dangereux, il critique le président de la République, qui affirme que l'islam est totalement compatible avec la démocratie".

La veille, Eduardo Rihan Cypel, porte-parole du Parti socialiste, avait accusé le maire de Nice "d'appeler carrément à des pogroms". "On a l'impression d'avoir un milicien et non pas un élu de la République qui s'exprime", a-t-il dit sur Europe 1.

Matthias Galante, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laeti453 le lundi 8 juil 2013 à 20:48

    comment appelle t on les gens qui prennent le parti des etrangers contre ses propres compatriotes?que leur a t on fait en 1945?

  • M7403983 le lundi 8 juil 2013 à 20:01

    Tous ces commentaires de gauche (relayés par la majorité des médias) réfugiés dans une idéologie dévastatrice sont inquiétants pour l'avenir de notre pays ...