Estée Lauder bondit en Bourse après une solide croissance

le
0

(Reuters) - Estée Lauder prenait près de 9% en Bourse mardi, le groupe américain de produits de beauté disant anticiper une nouvelle croissance de ses ventes en 2012-2013 après avoir fait état de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

Vers 17h00, le titre avançait de 8,9% à 59,90 dollars alors que le S&P 500 prenait 0,2%.

Estée Lauder, qui fabrique également les cosmétiques Bobbi Brown et MAC, a vu son bénéfice net de son quatrième trimestre, clos le 30 juin, augmenter de 24,6% à 51,2 millions de dollars (41,5 millions d'euros), soit 0,13 dollar par action.

Hors éléments exceptionnels, le résultat par action ressort à 0,17 dollar, soit un centime de plus qu'attendu par les analystes financiers, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Estée Lauder a souligné que la croissance à deux chiffres des ventes de ses produits de maquillage et de soins de la peau avait compensé les moins bonnes performances commerciales des divisions parfums et soins des cheveux.

Estée Lauder a néanmoins constaté une hausse de ses ventes dans chaque catégorie de produits et dans chaque zone géographique.

Sur les trois mois à fin juin, le chiffre d'affaires total net a avancé de 9,2%, à 2,25 milliards de dollars.

Pour l'exercice fiscal entamée le 1er juillet, Estée Lauder voit une progression de son chiffre d'affaires comprise entre 6% et 8% à taux de change constants.

Estée Lauder apporte une nouvelle preuve que le haut de gamme résiste bien à la crise, les consommateurs fortunés continuant de dépenser malgré des inquiétudes concernant la santé de l'économie mondiale.

Le fabricant de vêtements Michael Kors est venu enfoncer le clou en annonçant également mardi des résultats trimestriels meilleurs que prévu et en relevant ses prévisions annuelles.

A Wall Street, le titre Michael Kors s'envolait de 13,96% à 48,26 dollars.

Selon les analystes, les bonnes performances de Michael Kors sont liées à la décision de l'entreprise d'installer des points de vente dans de grands magasins et à sa réputation de "luxe abordable".

Phil Wahba, Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant