Est-on couvert en cas de vol d'objets précieux ?

le , mis à jour le
0

Si les contrats les plus populaires assurent la plupart des biens, les objets précieux ne bénéficient pour leur part que d'une couverture limitée. Si vous disposez de ce type de biens, vous devez connaître les limites de ces contrats, ainsi que les opportunités qui s'offrent à vous.

Que faire en cas de vols d'objets précieux ?
Que faire en cas de vols d'objets précieux ?

Les limites des contrats « standards »

Les contrats d'assurance contiennent toujours une clause contre le vol. Mais ces contrats sont en réalité des assurances limitées.
Considérez par exemple que vous soyez victime d'un cambriolage. L'assurance multirisque habitation comprend effectivement une garantie contre le vol. Mais en cas d'objets précieux, votre assureur peut se limiter à une indemnisation réduite (30% de la valeur des objets volés, par exemple).
La plupart du temps, l'indemnisation de base pour les objets précieux est ainsi plafonnée.
Il faut d'ailleurs nuancer « objets précieux » et « biens de valeur » : les premiers comprennent les objets comprenant des matières précieuses : des lingots d'or, par exemple. Les seconds sont les biens ayant une grande valeur. Cela peut inclure les pierres précieuses si elles ne sont pas montées, mais aussi les tableaux d'artistes ou les fourrures.
Cela dit, les assureurs parlent davantage « d'objets sensibles », car ils regroupent ainsi d'autres éléments visés par les voleurs : un home cinéma, une télévision...

Souscrire une assurance spécifique

Pour assurer au mieux les objets précieux et les biens de valeur, il faut immédiatement en parler avec son agence. En effet, en fonction de la valeur et de la nature des biens, l'assureur peut vous réclamer diverses contreparties :

  • - il peut vous demander d'équiper votre maison plus efficacement contre les vols. Cela peut passer par l'installation d'une porte anti-effraction, d'une alarme ou de fenêtres résistantes ;
  • - il peut vous demander à être prévenu, par exemple lorsque vous partez en vacances ;
  • - et bien sûr, il peut vous réclamer des charges plus importantes.

Les assureurs ont par ailleurs des formules spécialement dédiées aux biens précieux, et qui peuvent devenir indispensables à partir d'une certaine valeur.

Comment réagir en cas de vol ?

Dans tous les cas, conservez les justificatifs (actes notariés, factures…) qui prouvent que les objets sont bien les vôtres. Retenez bien que la simple disparition d'un objet ne constitue pas un vol pour votre assureur : ce sera plus évident pour lui s'il y a eu effraction, par exemple.
Déclarez le vol à la police dans les 2 jours, et envoyez un courrier recommandé à votre assureur en indiquant vos coordonnées et le numéro de votre contrat d'assurance. Donnez des détails sur les objets volés, et en cas d'effraction, prenez des photos de vos portes ou de vos fenêtres forcées.

Trucs et astuces

Pensez à faire appel à un expert pour l'estimation de vos biens. Vous pouvez aussi faire cette estimation vous-même.
Dans les deux cas, il faut la refaire de temps à autre, pour adapter cette valeur aux évolutions du marché.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant