Est-il possible de gagner l'Euro avec un milieu si jeune ?

le
0
Est-il possible de gagner l'Euro avec un milieu si jeune ?
Est-il possible de gagner l'Euro avec un milieu si jeune ?

Le match nul du Portugal contre l'Islande lors du premier match de l'Euro 2016 a fait ressortir ce que les supporters craignaient : un milieu de terrain technique, mais qui manque cruellement d'expérience de haut niveau.

Danilo Perreira (24 ans), João Mário (23 ans), André Gomes (22 ans) étaient tous les trois titulaires contre l'Islande dans un milieu en losange où figurait aussi João Moutinho, faisant figure de vétéran avec ses 29 ans. Si, techniquement, les quatre joueurs cités n'ont rien à envier aux autres équipes de l'Euro, sur le plan de l'expérience du haut niveau, ce sont tous des novices, Moutinho mis à part. Si on ajoute les joueurs sur le banc contre l'Islande, à savoir William Carvalho, Renato Sanches et Adrien Silva, on arrive à une moyenne d'âge de 23,8 ans pour les milieux de terrain portugais. Soit la moyenne la plus faible de toutes les équipes engagées à l'Euro.

Le guide Moutinho


Plus que l'âge, c'est surtout le manque d'expérience du haut niveau qui pose problème chez les milieux portugais. Hormis Moutinho, aucun autre joueur de ce milieu n'a joué ne serait-ce qu'un huitième de finale de Ligue des champions. Si on regarde la France ou la Belgique qui ne possèdent elles aussi aucun trentenaire à ce poste, on remarque que les joueurs qui composent leurs milieux de terrain sont quasiment les mêmes qu'à la Coupe du monde 2014. Or, au Portugal, seuls Moutinho et William Carvalho étaient déjà là en 2014. Les 5 autres disputent leur première compétition internationale.


La technique c'est bien, l'expérience c'est mieux


Si André Gomes a fait étalage de toute sa technique contre l'Islande et que Renato Sanches a montré toute sa puissance lors de son entrée en jeu, les autres ont paru crispés par la pression de l'événement. Or, le passé nous montre que pour gagner une grande compétition internationale, il faut s'appuyer sur un milieu solide avec des joueurs d'expérience. C'était le cas de l'Espagne qui a tout gagné avec Xavi, Iniesta et Xabi Alonso, ou encore de l'Italie de 2006 avec Pirlo, Gattuso et Perrotta. Si…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant