Essonne : un entrepreneur voit sa taxe foncière bondir de... 15 654 %

le
27
Un avis d'imposition, photo d'illustration.
Un avis d'imposition, photo d'illustration.

Un bond faramineux. Comme le dévoile

Le Parisien

ce vendredi, un chef d'entreprise de l'Essonne a eu une très mauvaise surprise en recevant son avis d'imposition. Selon le quotidien, Arnaud Montesino a en effet vu sa taxe foncière sur un terrain non bâti à Bruyères-le-Châtel passer de 451 euros en 2014 à 71 051 euros en 2015, soit une hausse de 15 654 %. Une augmentation colossale qui s'explique par la décision du gouvernement de majorer la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) dans les 727 communes où les offres de logements sont peu nombreuses par rapport à la demande. Votée en 2013, cette surtaxe s'élève à cinq euros au mètre carré en 2015, mais passera à dix euros d'ici deux ans.

Cité par Le Parisien, le chef d'entreprise, qui évoque un « vol en bande organisée », assure qu'il ne « pariera pas ». Il affirme par ailleurs que la taxe « est d'autant plus injuste que (ses) parcelles sont situées en zone industrielle », l'empêchant donc d'y construire des logements. « Quant à vendre des terrains, qui en voudrait avec une taxe pareille ? » s'interroge-t-il dans les colonnes du journal. Arnaud Montesino n'a pas hésité à contester la majoration auprès des services des impôts, qui lui ont répondu qu'elle était « de plein droit », lui précisant que « c'est la commune qui a fourni la liste des terrains constructibles soumis à majoration ».

« Un opposant »

Alors...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le dimanche 18 oct 2015 à 17:27

    En plus le maire se paye un château pour passer ses week-end et se moque du monde (extrait de la lettre de la mairie) : "Il nous importe que le maintien du château de Bruyères-leChâtel dans le patrimoine de la commune ne soit pas synonyme d’augmentation des impôts." Quel humour ! http://www.ville-bruyereslechatel.fr/pdf/magazine.pdf

  • bordo le dimanche 18 oct 2015 à 17:24

    Ben quoi, si le maire de cette ville ne peut plus embêter ses opposants politiques, où allons-nous ?

  • pavipier le samedi 17 oct 2015 à 18:33

    Il a acheté le terrain à 4€ et essais de le revendre à 400.....Le taxer permettra à des particuliers de construire à un prix normal....La métropole de rennes preempte les terrains. Et peut se targuer d'avoir le foncier le moins cher de France.Cette taxe contraint blés spéculateurs à vendre à un juste prix

  • pavipier le samedi 17 oct 2015 à 18:27

    Rétention de foncier.....qu'il crève ou qu'il vende......point barre.....promoteur véreux....

  • M3155433 le samedi 17 oct 2015 à 12:26

    j'espere que la justice européenne empechera cette folie taxatrice , spoliatrice , pire que les ra ckets de la maf ia , pour faire pression sur un petit gens , qui ne suit pas les désiderata du parain criminel....Avec un tel montant , le qualificatif n'est plus abusif mais criminel , comme les mafiosos . Vraiment révoltant ces pratiques politiciennes ! Une prière pour que le juge soit un peu indépendant et démocratique

  • laniakea le samedi 17 oct 2015 à 11:37

    LOL !!!

  • roulio86 le samedi 17 oct 2015 à 10:58

    du racket fiscal, ils ne savent faire que cela, mais eux pas touches à leurs indemnités non imposable.....quelle honte , je sais pour qui voter..........à vomir.

  • M415325 le samedi 17 oct 2015 à 10:21

    L état obligé des communes à construire dans des communes où 90 pour cent de la ville est inondable et aprés il vient pleurer quand il y a d'es. morts. Bravo l état et ses lois mal fagotées

  • Spineur le samedi 17 oct 2015 à 08:03

    Encore un exemple de l'atrocité Flambiste !

  • monjohn le samedi 17 oct 2015 à 07:46

    Faut bien payer les pots cassés de la crise de 2008 mes pigeons.