Essonne : cette tour est à vendre 1 euro !

le
7
Essonne : cette tour est à vendre 1 euro !
Essonne : cette tour est à vendre 1 euro !

A saisir : tour de 120 logements sur 23 étages, millésime 1960, cherche preneur. Les candidats doivent se manifester avant le 30 avril auprès d'Immobilière 3F. Le bailleur social vient de lancer un avis de cession à titre gratuit de l'une des emblématiques constructions du quartier de la Croix-Blanche de Vigneux. Gratuit, enfin presque : « Ce sont des logements subventionnés par l'Etat. Ils doivent être vendus pour un euro symbolique », note Patrick Dubois, élu chargé de la rénovation urbaine à la mairie de Vigneux.

L'idée est de conserver cette fameuse tour 27 et d'en faire une sorte de témoignage de ce qu'a été ce quartier populaire de Vigneux, en pleine réhabilitation depuis six ans. « Le souhait est de la voir conservée et reconvertie en immeuble mixte de locaux d'activité, d'ateliers-logements ou tout autre programme intéressant pour diversifier ce secteur, dédié à l'origine quasi exclusivement au logement social », indique Immobilière 3F sur son site Internet.

Le bâtiment, aujourd'hui vidé de plus de la moitié de ses occupants, aurait dû ouvrir, dès 2006, la série de démolition des sept tours de 23 étages symbole du quartier. « Mais l'idée de la garder s'est progressivement imposée, du fait de ses réelles qualités sculpturales et esthétiques, en tant que repère historique représentatif de l'urbanisme vertical des années 1960 », précise encore le bailleur social à la recherche d'un promoteur ou d'un investisseur qui saura donner une deuxième existence au site.

L'une des possibilités évoquées est la création d'ateliers-logements d'artistes

« Bien entendu, il est hors de question d'en faire à nouveau des logements HLM », prévient Patrick Dubois, soucieux de la nouvelle sociologie voulue dans ce quartier. L'une des possibilités évoquées est la création d'ateliers-logements d'artistes, mais rien n'est arrêté. « Des discussions ont eu lieu, mais rien n'est gravé dans le marbre, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • c.debarg le vendredi 11 avr 2014 à 12:45

    pour deloger l'autre moitié bon courage

  • sidelcr le vendredi 11 avr 2014 à 11:56

    Amiante mon amour , architectes de mes deux !

  • lorant21 le vendredi 11 avr 2014 à 10:07

    Les artistes vont se précipiter à Vigneux...

  • SuRaCtA le vendredi 11 avr 2014 à 09:55

    Une tour avec des locataires qui ne payent pas depuis des lunes et des arriéss monstreux est une arnaque, il faudra 10 à 15 ans de procédure pour les faire tous expluser à grand frais d'avocats... Avis à gogo, ou au bonne âmes de gauche...

  • blbryvsg le vendredi 11 avr 2014 à 08:16

    Et si on vendait le Sénat ? En dégageant à coups de pieds dans le derche tous les vieux kroumirs parasites qui nous sucent notre pognon.

  • md24750 le vendredi 11 avr 2014 à 08:03

    Elle a un air penché cette tour. La Tour de Pise à Vigneux ???

  • mcarre1 le jeudi 10 avr 2014 à 22:21

    ..."du fait de ses réelles qualités sculpturales et esthétiques..." ouais, si l'on considère que "immonde" est une "qualité".