Essais de choc : les voitures chinoises gagnent des étoiles 

le
0
Recalés aux crash-tests de l'Euro NCAP il y a quatre ans, les constructeurs chinois ont repassé l'épreuve et obtenu des résultats plus rassurants.

Alors que nos étals regorgent de produits manufacturés «made in China», les automobiles de l'empire du Milieu n'ont toujours pas posé une roue en Europe de l'Ouest. Leurs constructeurs sont certes affairés à satisfaire la forte demande émanant de leur marché national. Mais le blocage aux frontières du Vieux Continent des abordables berlines chinoises résultait aussi d'un niveau de sécurité passive, autrement dit de résistance en cas de choc, bien en deçà de celui des productions européennes.

Ainsi, en juin 2007, la Brilliance BS6 avait été soumise à un essai de choc européen de type Euro NCAP (European New Car Assessment Program), avec un résultat pour le moins effrayant. Sur les cinq étoiles possibles, la BS6 n'en avait récolté qu'une, ce qui signifiait que ses passagers n'avaient que peu de chances de sortir vivants d'un tel choc. La société Asie Auto qui, à l'époque, projetait de l'importer avait dû renoncer. Depuis, le ­gouvernement chinois a instaur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant