Essai de l'A350 : le premier vol réussi et largement salué

le
0
Essai de l'A350 : le premier vol réussi et largement salué
Essai de l'A350 : le premier vol réussi et largement salué

C'est un concert de louanges pour le dernier né de la famille Airbus. Le nouvel A350, qui a décollé vendredi de l'aéroport de Toulouse-Blagnac pour son premier vol d'essai, «se comporte extrêmement bien», a déclaré le pilote Peter Chandler de retour au sol. Même enthousiasme pour le patron d'Airbus, Fabrice Brégier : «Nous sommes à l'heure, le vol s'est parfaitement passé, on est très satisfait. Il reste maintenant toute la campagne d'essais en vol, cela représente une bonne année de travail acharné».

Interrogé en marge de la cérémonie, Tom Enders, le président d'EADS, maison-mère d'Airbus, s'est dit «particulièrement heureux». Enders s'est déclaré «confiant dans l'énorme succès de cet avion», qui a recueilli à ce jour 613 commandes fermes de la part de 33 clients.

Même le concurrent américain Boeing a félicité la performance de l'A350 lors de son vol inaugural. «Un nouvel avion est toujours une aventure très complexe. Ce vol marque une étape importante que toute l'industrie peut célébrer à l'unisson» a déclaré un porte-parole du constructeur.

Le satisfecit du gouvernement

La plus grande satisfaction est venue du monde politique où ministres et dirigeants ont salué le vol réussi et ses promesses économiques. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui inaugurera lundi le Salon aéronautique du Bourget (Seine-Saint-Denis), a salué dans un communiqué le premier vol d'essai du nouvel A350. Il a notamment adressé «au nom du gouvernement ses chaleureuses félicitations à toutes celles et tous ceux qui, au sein d'Airbus comme de ses équipementiers partenaires et PME sous-traitantes présentes sur le territoire, ont contribué à cette réussite». «Dernier-né des bureaux d'études d'Airbus, le programme A350 traduit l'excellence de la filière aéronautique française et européenne, qui a noué des partenariats solides avec les Etats partenaires, au premier rang desquels la France», ajoute ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant