Essai coréen : le désaveu de la Chine

le
0
Pékin est furieux de constater que ses avertissements répétés au régime de Pyongyang n'ont en rien dissuadé son protégé nord-coréen de procéder à un troisième essai nucléaire.

Correspondant à Pékin

À Pékin, on fulmine contre l'insolence de la jeunesse. Le nouveau dirigeant nord-coréen a fait fi des avertissements chinois, qui n'avaient pourtant jamais été aussi fermes, pour dissuader Kim Jong-Un de jouer à son tour avec le feu nucléaire. Las, les avis du «parrain chinois» n'ont pas été écoutés, en pleine trêve sacrée du Nouvel an lunaire qui plus est.

Pékin s'est ainsi montré solidaire de la communauté internationale, mardi, en exprimant sa «ferme opposition» à ce troisième essai atomique. «La Chine réaffirme sa position ferme en faveur de la dénucléarisation de la péninsule, de la lutte contre la prolifération et du maintien de la paix et de la stabilité en Asie du Nord» a déclaré le ministère des Affaires étrangères. En exhortant Pyongy...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant