Esprit perd son président et poursuit son plongeon en bourse

le
0
Esprit perd son président et poursuit son plongeon en bourse
Esprit perd son président et poursuit son plongeon en bourse

HONG KONG (Reuters) - L'action de la chaîne de magasins de prêt-à-porter Esprit Holdings subit une nouvelle lourde chute en Bourse jeudi après les démissions successives de son directeur général et de son président.

L'action perdait environ 12% à 6h00 GMT à la Bourse de Hong Kong après avoir abandonné 22% la veille, le départ de Ronald van der Vis au 1er juillet 2013 et celui de Hans Joachim Korber, qui a démissionné mercredi soir avec effet immédiat, alimentant les inquiétudes sur la stabilité et l'avenir de l'entreprise et les rumeurs de possible offre d'achat.

Raymond Or Ching Fai, ancien de dirigeant de la Hang Seng Bank et directeur non exécutif d'Esprit, remplace Hans Joachim Korber à la présidence du groupe.

"La démission des deux principaux dirigeants n'est pas bon signe. L'action va continuer à souffrir à court terme car les investisseurs n'ont plus confiance dans la société", commente Francis Lun chez Lyncean Holdings.

"Dès lors que l'action baisse, elle pourrait facilement devenir la cible d'une offre d'achat de la part de ses rivaux ou de fonds de capital investissement", ajoute-t-il.

Des sources bancaires ont indiqué à Reuters que des fonds de capital investissement avaient par le passé exprimé leur intérêt pour Esprit -dont l'action a perdu 73% de sa valeur en 2011- et que cet intérêt pourrait être renouvelé.

Esprit est capitalisée sur les marchés à hauteur de 1,75 milliard de dollars, alors qu'elle valait 8 milliards de dollars fin 2010.

Le groupe, qui réalise 80% environ de son chiffre d'affaires en Europe, où il est notamment en concurrence avec le Suédois Hennes & Maurice et l'Espagnol Inditex, est en phase de restructuration en raison d'une chute de la demande liée à la crise de la dette en zone euro.

Ce plan de restructuration, d'une ampleur de 2,3 milliards de dollars américains, doit être achevé en 2015.

Donny Kwok, Tangi Salaün pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant