"Espoir" dans la lutte contre Ebola mais rien de gagné-envoyée US

le
0

par Michelle Nichols BRUXELLES, 30 octobre (Reuters) - L'ambassadrice américaine à l'Onu, Samantha Power rentrera aux Etats-Unis jeudi avec un "message d'espoir" concernant la lutte contre l'épidémie de fièvre Ebola, appelant toutefois à de nouvelles aides pour lutter contre cette maladie "déchirante". Les centres de commande et de contrôle établis récemment dans les capitales du Liberia et de la Sierra Leone ont été efficaces, a-t-elle déclaré à Reuters, de retour d'un déplacement dans les trois pays les plus touchés par l'épidémie, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée. La coordination de ces centres, qui regroupent des initiatives en provenance des gouvernements nationaux, des Nations unies, de pays étrangers apportant leur aide et de groupes d'aide humanitaire, est "un spectacle à voir", selon l'envoyée américaine. A Freetown, capitale de la Sierra Leone, le taux d'enterrements respectant les normes de sécurité est passé de 30 à 98 % au cours des quelques jours qui ont suivi l'ouverture d'un centre de contrôle des enterrements. Au Liberia, la mise en fonction d'un laboratoire mobile a permis d'accélérer les tests, les résultats étant désormais disponibles en quelques heures, contre cinq jours auparavant. "C'est un grand privilège de pouvoir rapporter ce sentiment d'espoir et de possible aux Etats-Unis et aux Nations unies. Désormais, le message est : ce que nous faisons fonctionne", a assuré Samantha Power, qui raconte par ailleurs la douleur des familles frappées par la maladie. "C'est presque littéralement la forme de maladie la plus déchirante qu'une communauté puisse avoir à affronter", a-t-elle confié à Reuters. "La seule chose qui soit pire que de perdre un enfant est de ne pas pouvoir tenir cet enfant que vous êtes en train de perdre." L'ambassadrice américaine à l'Onu a également appelé de nouveaux pays à se joindre à la lutte contre le virus. "Ce dont nous disposons n'est pas suffisant, mais nous savons d'après nos interventions que nous pouvons obtenir des résultats rapides. Nous pouvons donc désormais dire que vous avez l'opportunité de faire partie d'une entreprise gagnante", a-t-elle déclaré. Le bilan de l'épidémie de fièvre Ebola a été revu à la baisse au Liberia, où 300 décès ont été comptabilisés par erreur, alors que celui de Sierra Leone s'est alourdi de 200 morts, selon un rapport de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié mercredi. Les chiffres ont été revus sur la base de nouvelles analyses qui ont permis de soustraire des décès dus à d'autres causes, explique-t-elle. Du fait de ces révisions le dernier bilan global, qui fait état de 4.922 morts, reste le même que le précédent, communiqué vendredi. (Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant