Esplanade des Mosquées-Netanyahu invite les députés à la retenue

le
2

JERUSALEM, 1er novembre (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prié samedi les députés de faire preuve de retenue en ce qui concerne les lieux saints de Jérusalem-Est, sources de vives tensions avec les palestiniens depuis plusieurs semaines. Nommé Esplanade des Mosquées par les musulmans et Mont du Temple par les juifs, le site au coeur de ces tensions est le théâtre d'affrontements quotidiens qui font craindre une nouvelle intifada. Dans un communiqué, le chef du gouvernement israélien invite "tous les membres de la Knesset à apaiser les tensions concernant le Mont du Temple et à faire preuve de retenue et de responsabilité". Côté palestinien, on soupçonne l'Etat hébreu de vouloir modifier le régime du site, où se trouve la Mosquée Al Aksa, troisième lieu saint de l'islam, et le Dôme du Rocher. Il est administré par les autorités religieuses jordaniennes. Les juifs peuvent s'y rendre mais n'ont pas le droit d'y prier. Benjamin Netanyahu a nié vouloir en changer le statut, mais des mouvements et des élus d'extrême droite militent pour obtenir le droits d'y prier. Peu après la diffusion de son communiqué, Moshe Feiglin, député du Likoud et chef de file du mouvement, a promis de s'y rendre dimanche. Yehuda Glick, autre membre éminent du mouvement, a été blessé par balles mercredi à Jérusalem. Le lendemain, un palestinien soupçonné de son agression a été tué par les forces israéliennes, ce qui a donné lieu à des heurts et à la fermeture totale de l'Esplanade des Mosquées pour la journée. La police israélienne en limite souvent l'accès pour éviter les débordements en période de tensions, mais cette fermeture totale était sans précédent depuis le début de la deuxième intifada, en 2000. Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a parlé "d'une déclaration de guerre". (Maayan Lubell, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le dimanche 2 nov 2014 à 15:06

    Quand Jérusalem était occupée par le Royaume Hachémite de Jordanie (de 1946 à 1967), les Juifs ne pouvaient accéder au Mur des Lamentations. Depuis la réunification de Jérusalem, les Musulmans et les Juifs peuvent accéder librement à leur lieu de culte. Ca change !

  • 35924358 le dimanche 2 nov 2014 à 13:57

    Voilà une (petite) lecture simple : http://fr.vikidia.org/wiki/Mur_des_Lamentations