Espions d'hier et d'aujourd'hui : nos séries de la semaine

le
0

Chaque mardi dans La Matinale, la rédaction du « Monde » vous livre une sélection de séries à tester.

« Le Bureau des légendes », une série française de référence

Longtemps, il n’y eut guère qu’« Engrenages » (Canal+) et « Un village français » (France 3) pour représenter la France dans le monde des séries de qualité. En lançant cette excellente deuxième saison du « Bureau des légendes » seulement un an après la première, Eric Rochant vient de remplir le même cahier des charges que ses collègues américains (dix épisodes livrés à un an d’intervalle), et prouve surtout avec brio qu’une série française peut trouver sa place dans la cour des meilleures productions internationales.

Pour les nouveaux venus, rappelons que la première saison nous avait immergés dans le monde du renseignement via les bureaux de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure), et plus particulièrement l’un de ses départements, appelé le « Bureau des légendes »  (BDL), d’où sont pilotés (et protégés) les espions qui vivent clandestinement à l’étranger. Leur mission consiste à approcher des personnes susceptibles de devenir des sources de renseignement. Ces « clandés » opèrent sous une identité fabriquée de toutes pièces, avec un faux nom et une autre profession officielle ; autrement dit « sous légende ». On remarquera à ce propos que les noms de code de ces agents de la DGSE, dans la série, correspondent à des insultes du capitaine Haddock dans « Tintin »…

On retrouve donc Malotru (Mathieu Kassovitz), six mois après la fin de la saison passée. Promu directeur adjoint du Bureau des légendes,...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant