Espionnage : Snowden voudrait témoigner devant le Congrès américain

le
0
Espionnage : Snowden voudrait témoigner devant le Congrès américain
Espionnage : Snowden voudrait témoigner devant le Congrès américain

Alors que la révélation de la probable mise sur écoute de la chancelière Merkel en 2002 par la NSA a suscité un tollé en Allemagne, le Bundestag avait fait savoir lundi qu'il souhaitait entendre Edward Snowden.Le député Vert allemand Hans-Christian Ströbele a pu rencontrer jeudi à Moscou l'ex-agent de la NSA, réfugié en Russie. Ce dernier a fourni à la presse des documents parfois explosifs qui révèlent l'ampleur de la collecte de données de cette agence, notamment en Europe.

S'il est prêt à témoigner devant le parlement germanique, Edward Snowden le ferait plus volontiers devant le Congrès américain. Il «ne s'est pas présenté à moi comme un anti-Américain ou un ennemi de l'Amérique, c'est plutôt l'inverse», explique l'élu allemand. Dans un entretien accordé au quotidien «Süddeutsche Zeitung» à paraître samedi, le lanceur d'alerte a même balayé d'un revers de main les accusations faites à son encontre, selon lesquelles il voulait nuire au gouvernement américain : «Ce qui aide l'opinion publique aux Etats-Unis et dans les autres pays aide aussi le gouvernement des Etats-Unis». Jeudi soir, le secrétaire d'Etat américain John Kerry avait reconnu que les Etats-Unis étaient allés «trop loin».

Le fugitif américain ne se rendra pas en Allemagne

Mais quant à témoigner en Allemagne, cela ne semble pas possible. Il ne peut imaginer s'y rendre pour quelques jours seulement. Or Berlin lui avait déjà refusé l'asile politique. Par ailleurs, s'il quitte la Russie, il risque de perdre son statut de réfugié. Il peut témoigner devant des procureurs allemand sans quitter la Russie, a expliqué son avocat russe, Anatoli Koutcherena. Le ministre allemand de l'Intérieur, Hans-Peter Friedrich, a indiqué vendredi que Berlin est «prêt à écouter» le fugitif américain.

Edward Snowden a confié au député écologiste une lettre adressée au gouvernement allemand, au Bundestag (chambre basse du Parlement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant