Espionnage : Paris veut une pause dans les négociations commerciales UE-USA

le
4
Espionnage : Paris veut une pause dans les négociations commerciales UE-USA
Espionnage : Paris veut une pause dans les négociations commerciales UE-USA

L'affaire Snowden vire à l'imbroglio diplomatique, politique et économique. Du fait des soupçons d'espionnage qui pèsent sur les Etats-Unis, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé ce mercredi que la France était favorable à une «suspension temporaire» des négociations commerciales qui doivent s'engager entre Washington et l'Union européenne. Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius a également jugé inopportun «de commencer à en discuter dans un climat de méfiance».

«Il ne s'agit pas d'arrêter les négociations sur l'accord de libre-échange, mais en effet il nous paraît sage de les suspendre temporairement, pour une durée de quinze jours sans doute, pour éviter toute polémique et le temps d'obtenir les informations demandées», a-t-elle expliqué à l'issue du Conseil des ministres. «Nous allons sans plus attendre, cette semaine, nous concerter avec nos partenaires européens sur ce sujet», a ajouté Najat Vallaud-Belkacem.

François Hollande avait déjà prôné mardi une «position coordonnée, commune» de l'Europe dans l'affaire d'espionnage d'institutions de l'UE et d'Etats européens dont sont soupçonnés les Etats-Unis.

«Ce projet d'accord est important pour l'Union européenne comme les Etats-Unis»

Les négociations ne vont pas passer à la trappe pour autant : la porte-parole du gouvernement a tenu à souligner que «ce projet d'accord est important pour l'Union européenne comme les Etats-Unis», notamment pour «stimuler la croissance». «Mais je vous confirme aussi que pour cette négociation puisse s'engager sereinement, il faut que les deux parties soient réunies en confiance», a-t-elle fait valoir.

Edward Snowden, un ancien analyste de la NSA (l'agence de sécurité américaine), a révélé début juin comment les Etats-Unis avaient mis en place un programme qui leur permettaient d'espionner des centaines de milliers d'ordinateurs à travers le monde ainsi que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • python75 le mercredi 3 juil 2013 à 18:09

    oui frk987... ;-))) Bon si cela vous embête... Le gouvernement fait dasn son froc quand l'oncle SAM éturnue!!!

  • frk987 le mercredi 3 juil 2013 à 17:50

    L'oncle TOM !!! c'est de l'humour Python ??????????? Peut-être la case des ancêtres d'Obama?

  • python75 le mercredi 3 juil 2013 à 14:42

    Vous ne portez pas secours ni asile à celui par qui le scandale arrive, vous avez peur de l'oncle TOM, vous êtes mal renseignés sur le lieu de Snowden, vous faites des erreurs diplomatiques en accusant un président en fonction de transporter un réfugié qui en fait est encore à Moscou... Decidément... Vous êtes des petits joueurs...

  • python75 le mercredi 3 juil 2013 à 14:40

    Bla... Blabla... Bla.. Blabla... Arrêtez vos pruderies et sauvez ce qui est encore sauvable!!! Ayez des tripes bord.el!!! Comportez vous en pays responsable!!! Le fond du problème c'est que vous faites dans votre froc!!! En tout cas la DGSE est nulle, elle vous aurait dit que Snowden n'était pas dans l'avion et vous auriez sauvé votre face vis à vis de l'opinion internationale... Au lieu de cela?? Vous passer pour des faibles!!!