Espionnage : les pistes du rapport officiel américain pour réformer la NSA

le
0
Espionnage : les pistes du rapport officiel américain pour réformer la NSA
Espionnage : les pistes du rapport officiel américain pour réformer la NSA

L'Agence américaine du renseignement (NSA) devrait mieux coopérer avec les «alliés proches» des Etats-Unis et ne devrait pas conserver les métadonnées téléphoniques. Telles sont quelques unes des préconisations du groupe de travail mandaté par Barack Obama.

Un rapport de 300 pages comportant 46 recommandations a été publié mercredi soir après ce qui est sans doute la plus grande affaire d'espionnage de ces dernières années. Elle avait été révélée par l'ancien consultant des services américains Edward Snowden.

La Maison Blanche a précisé que le président travaillerait dans les prochaines semaines avec son équipe de sécurité nationale pour étudier le rapport et «déterminer quelles recommandations doivent être appliquées». Le président prononcera en janvier un discours à ce sujet.

Mardi, les géants d'internet avaient exhorté Barack Obama à la «transparence». Lundi, un magistrat fédéral de Washington avait infligé un revers judiciaire à un programme de la NSA.

Ne plus conserver les métadonnées téléphoniques

La NSA ne doit pas conserver les métadonnées téléphoniques (date de l'appel, lieu etc), telles que celles interceptées dans le cadre de Prism, un programme qui cible des personnes hors des Etats-Unis et notamment des citoyens français. C'est en tout cas ce que suggèrent les experts. Le tribunal chargé d'autoriser et de juger ces programmes (Fisa, Foreign Intelligence Surveillance Court) doit aussi être contrôlé, estiment-ils.

Sceller des accords avec des «alliés proches»

La révélation selon laquelle le téléphone portable de la chancelière allemande Angela Merkel avait été écouté par les services secrets américains avait provoqué une tempête diplomatique. Washington devrait, avec un «petit groupe d'alliés proches (...), étudier la possibilité de sceller des accords et des ententes concernant les règles de collecte de renseignements sur les citoyens respectifs», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant