Espionnage: les géants de l'internet exigent une nouvelle législation

le
0
Espionnage: les géants de l'internet exigent une nouvelle législation
Espionnage: les géants de l'internet exigent une nouvelle législation

Microsoft, Google, Apple, Facebook, LinkedIn, Yahoo!, AOL, Twitter : huit géants de l'internet pressent lundi Barack Obama d'encadrer les pratiques de surveillance, les révélations de l'ex-consultant de la NSA Edward Snowden ayant sérieusement entamé leur capital confiance auprès des utilisateurs."Nous comprenons que les gouvernements ont le devoir de protéger leurs citoyens. Mais les révélations de cet été ont mis en lumière le besoin urgent de réformer les pratiques gouvernementales de surveillance dans le monde", écrivent ces grands groupes américains dans une lettre ouverte au président américain et aux membres du Congrès.Depuis cet été, les révélations fracassantes de l'ancien consultant de l'Agence américaine de sécurité (NSA) ont mis au jour l'ampleur de Prism, programme secret de surveillance américain visant des millions de communications électroniques dans le monde.Edward Snowden a aussi apporté la preuve que la NSA pouvait décoder certains systèmes de chiffrement, un procédé sur lequel sont basées de nombreuses solutions de sécurité informatique. Il a aussi affirmé que des entreprises américaines auraient "coopéré" avec la NSA en lui fournissant des "points d'entrée" dans leurs logiciels informatiques, ou en livrant des informations sur leurs utilisateurs."Nous sommes concentrés sur la sécurisation des données de nos utilisateurs - en déployant les technologies de cryptologie ultimes pour empêcher toute surveillance non-autorisée de nos réseaux" et en passant au crible les requêtes gouvernementales concernant des données utilisateurs "pour s'assurer qu'elles sont légales et sensées dans leur portée", écrivent ces huit géants."Dans de nombreux pays, la balance a trop penché en faveur de l'Etat et s'est éloignée des droits des individus - des droits qui sont garantis par la Constitution. Ceci met en danger les libertés que nous chérissons tous. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant