Espionnage : la DGSE aurait bien fourni des données à la NSA

le
0
Espionnage : la DGSE aurait bien fourni des données à la NSA
Espionnage : la DGSE aurait bien fourni des données à la NSA

La semaine passée, le chef de la diplomatie française avait convoqué l'ambassadeur des Etats-Unis, après que «le Monde» avait révélé que 70,3 millions d'enregistrements de données téléphoniques des Français avaient été été effectués par la NSA du 10 décembre 2012 au 8 janvier 2013. La tête de l'Etat français était-elle à ce point étonnée ? C'est la question qui se pose alors que les services français collaboreraient bien de façon régulière et systématique avec l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA), comme le révélait le quotidien bavarois «Süddeutsche Zeitung».

Ce mercredi, «Le Monde» a eu confirmation, par un haut responsable de la communauté du renseignement en France, que la direction des services extérieurs, «la DGSE, a établi, à partir de la fin 2011 et début 2012, un protocole d'échange de données avec les Etats-Unis». En se basant sur une note de l'ex-consultant de la CIA de la NSA Edward Snowden, le journal allemand avait avancé que la France aurait signé, il y a un certain temps, un accord secret de coopération avec les « Five Eyes », un ensemble, qui comprend les États-Unis, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, le Canada et l'Australie. Ce partenariat entre la France et ces pays aurait pour nom de code «Lustre».

Israël, la Suède (sous le nom de code «Sardine») et l'Italie partageraient également des informations avec les services secrets britanniques et américains. Si cette opération n'a pas été reconnue sous ce nom, un responsable de Matignon a confié au «Monde» que la France n'est pas la seule à «troquer» ainsi les données passant sur son territoire. «Une amicale» rassemblerait des pays tels qu'Israël, la Suède ou l'Italie.

Des informations sur les citoyens peuvent être livrées

Enjeu de ce «troc», les données qui arrivent en France via des câbles sous-marins en provenance d'Afrique et d'Afghanistan, comme l'indiquait le site Reflets info. Rien ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant