Espionnage : l'UE demande des comptes aux Etats-Unis

le
1
Espionnage : l'UE demande des comptes aux Etats-Unis
Espionnage : l'UE demande des comptes aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont-ils espionné les responsables de l'Union européenne, comme l'a affirmé samedi le journal allemand Der Spiegel ? S'appuyant sur des documents officiels fournis par le désormais célèbre lanceur d'alerte américain en fuite Edward Snowden, l'hebdomadaire a décrit comment les représentants de l'UE à Washington, à l'ONU, et même à Bruxelles, ont été des «cibles» pour l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA), qui les a mis sur écoute et a infiltré leur réseau informatique.

Ces allégations ont fait bondir les responsables européens, qui ont demandé ce dimanche aux autorités américaines de confirmer ou d'infirmer ces révélations. «Nous sommes au courant des informations de presse. Nous avons immédiatement pris contact avec les autorités américaines à Washington et à Bruxelles et les avons mis face aux informations de presse. Elles nous ont dit qu'elles vérifiaient l'exactitude des informations publiées hier et qu'elles reviendraient vers nous», a indiqué la Commission européenne dans un communiqué.

les Etats-Unis n'ont pas encore répondu à ces accusations. Seul le conseiller adjoint à la Sécurité nationale, Ben Rhodes, actuellement en Afrique du Sud aux côtés du président Barack Obama, s'est contenté de souligner que les Européens étaient des «parmi les alliés les plus proches» des Etats-Unis en matière de renseignement, se refusant à de plus amples commentaires.

L'argument de la lutte contre le terrorisme ne prendra pas

La ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, a elle aussi exigé dimanche dans un communiqué que l'«on nous explique immédiatement et en détail si ces informations de presse à propos d'écoutes clandestines totalement disproportionnées par les Etats-Unis dans l'Union européenne sont exactes ou non». «Cela dépasse notre imagination que nos amis américains considèrent les Européens comme des ennemis», a-t-elle insisté, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1934529 le dimanche 30 juin 2013 à 16:22

    L'UE est le cheval de troie des US dans l'europe. Ca fait des années que les US espionne les données des citoyens européens avec le feu vert du parlement. Les US ont accès à toutes les transactions bancaires, aux données privées...C'est un scandale purement médiatique qui se solutionnera par les merdias. Il n'y a rien à attendre de la comission (si ce n'est retirer l'immunité de marine lepen).