Espionnage : l'Allemagne expulse le chef des services secrets américains

le
2
Espionnage : l'Allemagne expulse le chef des services secrets américains
Espionnage : l'Allemagne expulse le chef des services secrets américains

Un parfum de guerre froide flotte entre les Etats-Unis et l'Allemagne. Berlin a annoncé ce jeudi l'expulsion du chef des services secrets américains en Allemagne dans le cadre d'une affaire d'espionnage de responsables allemands au profit de Washington.

«Il a été demandé au représentant des services secrets américains à l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique de quitter l'Allemagne», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, dans un communiqué.

En termes moins diplomatiques, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a estimé ce jeudi que les Etats-Unis faisaient preuve «d'une bêtise à pleurer», après la découverte de deux cas possibles d'espionnage d'agents allemands en faveur des agences de renseignement américaines.

Un officier de la Bundeswehr suspecté

«Que les Etats-Unis recrutent chez nous des gens de troisième classe, c'est tellement idiot. Et face à tant de bêtise, on ne peut que pleurer», a déclaré le ministre sur la chaîne allemande Phoenix. «Et c'est pourquoi, cela n'amuse pas franchement la chancelière», a ajouté Wolfgang Schäuble, réputé pour son franc-parler.

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé ce jeudi que «plus de confiance (pouvait) impliquer plus de sécurité». «Je crois que dans ces moments qui peuvent être très confus, il est décisif de pouvoir se faire confiance entre alliés», a déclaré Angela Merkel en réponse à une question lors d'un point de presse à la chancellerie.

Pour la deuxième fois en cinq jours, la justice allemande a ouvert une enquête, mercredi, sur un espion présumé, travaillant, selon des médias, pour le compte de Washington. Le parquet fédéral a annoncé enquêter sur un nouveau cas d'espionnage présumé au profit de l'étranger, sans préciser le pays bénéficiaire. Les médias ont évoqué un officier de la Bundeswehr, opérant pour le compte des Etats-Unis. L'affaire est considérée comme «plus grave» ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le jeudi 10 juil 2014 à 17:49

    E X T R A O R D I N A I R E !!! Et l'Europe va négocier le traité transatlantique ...

  • opelin le jeudi 10 juil 2014 à 17:15

    On est pas dans le monde à "oui-oui" où tout est beau et tout le monde gentil ? On m'aurait menti ?