Espionnage : l'Allemagne et la France main dans la main

le
0
À la suite des pratiques de la NSA, François Hollande et Angela Merkel ont pris l'initiative de créer un cadre commun de coopération avec les États-Unis pour qu'il n'y ait plus ce type de pratiques et de surveillance.

Écoutes à grande échelle en Europe, écoute ciblée sur le portable d'Angela Merkel puis sur ceux de 34 chefs d'État, cyberattaque sur l'Élysée entre les deux tours de l'élection présidentielle... Distillées au compte-gouttes dans la presse, les révélations de l'ex-agent de la NSA Edward Snowden tournent au supplice chinois pour les Américains et pour tous ceux que leurs services d'espionnage ont écoutés. À commencer par la France et l'Allemagne. Arrivés presque main dans la main au Conseil européen de Bruxelles, François Hollande et Angela Merkel se sont entretenus en tête-à-tête avant de mettre le sujet au menu du dîner des chefs d'État jeudi soir. «Avec la chancelière (...), nous avons pris l'initiative de créer un cadre commun de coopér...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant