Espionnage : Julian Assange dénonce le «sale jeu» des Etats-Unis

le , mis à jour à 23:50
14
Espionnage : Julian Assange dénonce le «sale jeu» des Etats-Unis
Espionnage : Julian Assange dénonce le «sale jeu» des Etats-Unis

Chirac, Sarkozy et Hollande sur écoute... Durant leur mandat à l'Elysée, les trois derniers présidents français ont été espionnés par les Etats-Unis, au moins de 2006 à 2012, selon des documents WikiLeaks publiés mardi soir par Mediapart et Libération.

Convoqué en urgence ce mercredi matin par François Hollande, le Conseil de défense a rappelé les Etats-Unis à leurs «engagements» - Washington s'était engagé fin 2013 à ne plus écouter leurs alliés -  condamnant «des faits inacceptables». La Maison Blanche, qui s'était dans un premier temps refusée à commenter ces informations, a finalement assuré que les Etats-Unis n'écoutaient pas les communications de François Hollande. Le président français s'est entretenu avec le président Obama. Les deux hommes ont remis à plat les termes de la coopération et de l'échange d'informations entre leurs deux pays. Obama a renouvelé son «engagement ferme» contre toute forme d'espionnage. 

Laurent Fabius est lui aussi monté au créneau, en convoquant au Quai d'Orsay l'ambassadrice américaine à qui il a demandé des réponses rapides. Le ministre des Affaires étrangères a également voulu savoir si ces méthodes avaient toujours lieu malgré l'assurance du contraire par la Maison Blanche. Dans l'après-midi, Manuel Valls a réclamé un «code de bonne conduite» en matière de renseignement et de «respect de la souveraineté politique»... alors que l'Assemblée s'apprêtait à voter définitivement la loi sur le renseignement déjà très décriée.

Ces révélations très vite surnommées les FranceLeaks ou les ElyseeLeaks suscitent l'embarras du gouvernement et un tollé dans la classe politique. Toute la journée, les réactions ont déferlé, dans les médias et sur les réseaux sociaux. De Nicolas Sarkozy à Jacques Chirac, en passant par Gérard Larcher ou des eurodéputés EELV. 

Retrouvez le fil des événements de la journée de mercredi

20h56. Les Verts ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6418959 le jeudi 25 juin 2015 à 00:13

    Pas de traités transatlantiques. Tout sera à l'avantage des ricains.

  • Pathor le mercredi 24 juin 2015 à 19:39

    Ca devient pathétique , Valls qui hier faisait appel au "patriotisme économique " d'une société basé au Luxembourg dont le patron vie en Suisse ( et une holding à Guernesey), et aujourd'hui il réclame "un code de bonne conduite" à des gens comme la nsa et cia !? il est naïf à ce point ou il nous prend pour des c...à vous de choisir..

  • M3121282 le mercredi 24 juin 2015 à 18:15

    Hollande Sarko Chirac n'a t'on droit qu'à ces petits calibres pour présider aux "destinées" du pays ? misère !

  • JODHY le mercredi 24 juin 2015 à 14:52

    et valls qui disait que " slowden " n'était pas le bienvenu en France ...lol

  • JODHY le mercredi 24 juin 2015 à 14:50

    déja 3 ans qu'on sait presque tout sur ces écoutes et aujourd:hui tout le monde s'étonne

  • JODHY le mercredi 24 juin 2015 à 14:49

    vraiment ," on est gouverné" par des enfants de coeur,des amateurs

  • JODHY le mercredi 24 juin 2015 à 14:45

    ho lala on m'écoute... ya que les amerloc pour t'écouter nous on a décroché depuis longtemps

  • JODHY le mercredi 24 juin 2015 à 14:44

    le gros mou qui se ballade la nuit en scooter avec son portable perso joue la vierge effarouchée

  • jfvl le mercredi 24 juin 2015 à 13:59

    Le petit gros gesticule pour faire croire au bon peuple qu'il ignorait cette situation ...Pitoyable

  • Berg690 le mercredi 24 juin 2015 à 13:59

    Il faut se retirer des discutions sur le traité transatlantique. Les dés sont pipés!