Espionnage industriel : Nissan garde confiance en Renault

le
0
Le patron pour l'Amérique du constructeur japonais affirme toutefois rester prudent et «prendre en considération tout ce que nous apprenons et pourrions apprendre de Renault».

Ces déclarations devraient rassurer Renault. Alors que le constructeur automobile est secoué par une affaire d'espionnage industriel, le patron pour l'Amérique de Nissan, Carlos Tavares, a affirmé que le groupe avait toute confiance en Renault pour «faire ce qu'il faut pour la résoudre». La prudence reste toutefois de mise chez Nissan. «Il y a une enquête qui suit son cours. Il serait prématuré de commenter sur ce qui fait l'objet de l'enquête», a-t-il dit dimanche lors d'une conférence d'analystes.

Car s'il s'avérait finalement que des informations technologiques avaient été transmises, le préjudice subi par le constructeur japonais serait très important. «Bien sûr, nous sommes prudents et prenons en considération tout ce que nous apprenons et pourrions apprendre de Renault», explique le patron pour l'Amérique de Nissan. Et de rassurer : «Nissan a sa propre politique pour s'assurer que nous protégeons tous les actifs que nous sommes censés protéger», déc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant