Espionnage : Hollande et les Européens furieux, Washington promet la transparence

le
12
Espionnage : Hollande et les Européens furieux, Washington promet la transparence
Espionnage : Hollande et les Européens furieux, Washington promet la transparence

L'orage gronde entre l'Europe et les Etats-Unis. Le programme mis en place par les Etats-Unis pour espionner leurs partenaires de l'Union européenne (UE) a rendu furieux bon nombre de responsables européens, dont François Hollande, qui a demandé «que cela cesse immédiatement. Ce scandale, qui fait suite aux fuites d'informations confidentielles organisées par l'ex-analyste de la NSA Edward Snowden

a causé une «rupture de confiance» et pourrait déclencher une «crise politique sérieuse»ont averti lundi les Européens, prêts à sanctionner un comportement jugé inacceptable.

Obama promet de fournir toutes les informations

En réponse, Barack Obama a assuré depuis Dar es Salaam en Tanzanie, que les Etats-Unis fourniront à leurs alliés européens toutes les «informations» qu'ils réclament sur les activités d'espionnage électroniques dont est accusée la NSA contre leurs représentations à Washington et à l'ONU. Washington continue «d'évaluer» le contenu de l'article du quotidien britannique Guardian, citant des documents fournis par l'ancien consultant de la NSA Edward Snowden et les Etats-Unis "communiqueront (ensuite) de manière appropriée avec leurs alliés», a poursuivi Barack Obama en visite en Tanzanie»

Le président américain a également sous-entendu lundi que les pays européens se livraient à des activités similaires d'espionnage et souligné que les agences américaines de renseignement continueraient leurs activités. «Il y a une chose que (les Etats-Unis et ses services de renseignement) continueront de faire, c'est d'essayer de comprendre mieux le monde et ce qui se passe dans les capitales de par le monde», a expliqué Barack Obama. «Ils cherchent des vues de l'intérieur, au-delà de ce qui est disponible dans les sources ouvertes». «Dans les capitales européennes, il y a des gens intéressés, si ce n'est par ce que je mange au petit déjeuner, du moins par ce que seraient mes propos si je parlais ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • adrarn14 le lundi 1 juil 2013 à 18:37

    L'UE c'est l'idiot du village cerné par des requins (USA,RUSSIE,CHINE,etc...).

  • slivo le lundi 1 juil 2013 à 18:14

    ils se croyaient tous dans le monde des bisounours ? Quel scoop ! On est vraiment gouvernés par des incapables à tous les niveaux. Et nos renseignements généraux , il tapent la belote ? Europe de MINABLES.

  • M7876977 le lundi 1 juil 2013 à 17:01

    Méfiez vous de Hollande, c'est le même homme qui disait aussi que son ennemi était la finance. Les chiens aboient mais la caravane passe...

  • jfvl le lundi 1 juil 2013 à 16:24

    Non mais alors ! c'est pas bien...

  • rodde12 le lundi 1 juil 2013 à 16:23

    Qu'il commence par accorder l'asile politique à ASSANGE et à SNOWDEN. On en accorde déja beaucoup et à moins bon escient. Ensuite qu'il fasse taire ses électeurs qui passent leur temps à critiquer la droite et la traitent de collabos et prétendent en institutionaliser les méthodes.

  • cavalair le lundi 1 juil 2013 à 16:05

    je vous demande de vous arretez ....sinon je vous envoie mon Rot.we.ller. Non mais

  • cavalair le lundi 1 juil 2013 à 16:04

    Je me marre. Ils croyaient tous que ce k.on d'Obama ne ferait pas ce que faisait Bush. Ils connaissent pas les democrates americains. Pou.rris jusqu'a la moelle et fornicotant avec les Syndicats controles par la Mafi.a

  • wanda6 le lundi 1 juil 2013 à 14:34

    fgino : pour les US le danger est partout !

  • wanda6 le lundi 1 juil 2013 à 14:32

    Quelle surprise ! On pensait que Barroso prenait ses ordres à la Maison Blanche et faisait son rapport chaque semaine, et là on apprend qu'en plus ils contrôlaient que le rapport est bien fidèle à la réalité ... Quelle surprise !

  • wanda6 le lundi 1 juil 2013 à 14:30

    Ca fait plus de 20 ans que les USA ont installé, en GB, leurs radars destinés à espionner le continent Européen.Ceci avait fait assez de bruit à l'époque et on découvre ça maintenant...Churchill avait annoncé la couleur à De Gaulle en 1943 : "entre l'océan et le continent, nous choisirons toujours l'océan".Il est vrai que depuis De Gaulle, les nains qui lui ont succédé ont été tellement minables qu'il ne fallait pas en attendre grand chose.