Espagne : Vers une plainte pour des allusions de dopage contre Pau Gasol

le
0
Espagne : Vers une plainte pour des allusions de dopage contre Pau Gasol
Espagne : Vers une plainte pour des allusions de dopage contre Pau Gasol

Pau Gasol accusé, à demi-mots, de dopage par le site internet du quotidien Le Monde, le monde du sport espagnol s'est saisi de l'affaire et prépare une plainte réclamant, entre autres, un million d'euros de dommages et intérêts.

Déjà bien échaudé par les allusions cyniques des Guignols sur un possible dopage de Rafael Nadal, le sport espagnol s’est encore une fois vexé quand Clément Guillou, journaliste au quotidien Le Monde, s’est posé des questions sur l’incroyable forme de Pau Gasol. Dans un papier du blog Le Haut du Panier, juste avant la finale contre la Lituanie, Clément Guillou s’interrogeait sur « les secrets de jeunesse de Pau Gasol » portant sa réflexion sur la relation étroite liant le MVP du tournoi à Nicolas Terrados, ancien médecin de l’équipe ONCE période Manolo Saiz, et condamné, puis innocenté en appel, lors du procès Festina. Un procès d’intention qui a d’abord fait réagir le principal intéressé : « Spéculer ainsi n’apporte rien à personne » a déclaré l’intérieur espagnol de retour à Chicago pour le media day de la NBA. « C’est quelque chose qui fait du mal et qui n’apporte rien. Je compare cela aux sifflets que j’ai reçu à Lille au moment de recevoir le trophée de MVP. S’ils croient que j’ai commis quelque chose d’illégal pour jouer à ce niveau, c’est presque un compliment. Mais sans les formes ».

Les formes, la fédération les a mises ce matin. Le monde du sport espagnol se réunissait pour donner suite à cette affaire. Les présidents du Conseil Supérieur du Sport (CSD), Miguel Cardenal, et de la Fédération espagnole de basket (FEB), José Luis Saez, ont finalement annoncé préparer une action en justice contre le quotidien, et le journaliste, français réclamant un million d’euros de dommages et intérêts, le retrait de l’article incriminant et un chapeau invoquant la condamnation, si condamnation il y avait. Le CSD invoque « la stratégie systématique du Monde contre le sport espagnol » et s’appuie sur un article de la loi ibérique garantissant « la protection civil du droit à l’honneur, à l’intimité, personnelle et familiale, et la propre image » du sport espagnol en général et de la sélection espagnole de basket en particulier. Le duel France-Espagne va recommencer mais sur un autre parquet.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant