Espagne : Rajoy face au défi souverainiste

le
0
Le chef du gouvernement a gagné la bataille des élections régionales dans son fief de Galice grâce à l'effondrement des socialistes mais il doit faire face aux nationalistes basques.

Une constante permet d'expliquer les résultats, pourtant très différents, des élections régionales en Galice et au Pays basque. Ce dimanche, dans les deux communautés autonomes, l'effondrement du Parti socialiste (PSOE) a permis à ses adversaires de s'imposer.

En Galice, le Parti populaire (PP, droite) a élargi son assise en passant de 38 (le seuil de la majorité absolue) à 41 députés au Parlement régional. Au Pays basque, deux formations nationalistes, le Parti nationaliste basque (PNV, nationalistes modérés de centre droit) et EH Bildu (indépendantistes radicaux issus de la gauche abertzale, la mouvance politique proche d'ETA), ont rassemblé près de 60 % des voix. À eux deux, le PNV et EH Bildu obtiennent même 48 des 75 sièges du Parlement de Vitoria.

Ballon d'oxy...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant