Espagne : Rajoy éclaboussé par un scandale financier

le
0
L'opposition exige la démission du chef du gouvernement conservateur en raison de ses liens avec le trésorier de son parti, emprisonné dans le cadre d'une affaire de comptabilité occulte.

À Madrid

Mariano et Luis s'appelaient par leur prénom, se souhaitaient du «courage» et s'envoyaient des «abrazos» («accolades», la manière qu'ont les Espagnols de se dire adieu lorsqu'ils s'adressent à des proches). À en croire les SMS publiés ce dimanche par le journal El Mundo, le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, entretenait, il y a quelques mois encore, d'excellents rapports avec l'ex-trésorier de son parti, Luis Barcenas. Ce dernier, pourtant, est accusé - et l'était déjà à l'époque des SMS - de coordonner une vaste affaire de corruption dont auraient bénéficié les principaux dirigeants du Parti populaire (PP, droite).

Le contenu des messages, dont le gouvernement n'a pas démenti l'authenticité, dévoile une concertation entre...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant