Espagne : Rajoy accusé de mettre au pas l'audiovisuel public

le
0
Le gouvernement se défend d'avoir joué un rôle dans la mise à l'écart controversée de plusieurs journalistes.

Au compte-gouttes, quelques-uns des journalistes les plus emblématiques sont écartés du groupe Radio Televisión Española (RTVE). Une «mise au pas» de l'audiovisuel public que dénoncent les professionnels visés, l'opposition de gauche et les syndicats. Une réorganisation de la grille qui n'appartient qu'à la direction, répond le gouvernement.

Petit à petit, la liste des évictions s'allonge: à la radio, deux présentateurs, dont Juan Ramón Lucas, celui qui animait la matinale, la tranche la plus écoutée. À la télévision, une éditrice du journal, l'animateur des débats nocturnes de la chaîne tout info Canal 24h, la directrice d'une émission d'actualité hebdomadaire et la présentatrice vedette des matinales de la première chaîne, Ana Pastor.

Ces changements interviennent sept mois après l'arrivée au pouvoir du Parti populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy. Peu après sa victoire électorale, le gouvernement conservateur a réformé le mode de désignation de l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant