Espagne : Podemos financé par Hugo Chávez ?

le
1
À propos de ces dernières révélations, Podemos, par la voix de Pablo Iglesias, réplique : « Tout cela n?est qu?un tissu de mensonges.
À propos de ces dernières révélations, Podemos, par la voix de Pablo Iglesias, réplique : « Tout cela n?est qu?un tissu de mensonges.

Iran, Colombie... Depuis janvier 2014, sa création et surtout son succès électoral, le nouveau mouvement de gauche n'en finit pas d'être accusé d'être financé par des intérêts étrangers. De nouvelles informations, diffusées via le site Elconfidential.com ? spécialisé dans la révélation de scandales, à l'instar de Mediapart en France ?, assurent que les dirigeants de Podemos auraient reçu au moins six millions d'euros de la part du gouvernement vénézuélien d'Hugo Chávez.

Pablo Iglesias, un leader dans le viseur

Ces versements, qui auraient eu lieu entre 2003 et 2011, seraient donc antérieurs à la création du parti. De quoi focaliser l'attention sur le leader de Podemos, Pablo Iglesias. Cet argent aurait, en effet, été utilisé afin d'alimenter les caisses d'une fondation qu'il dirigeait, le Centre d'études politiques et sociales (CEPS), qui a ensuite donné naissance à la formation politique. Le nouveau mouvement, qui est entré en force à la Chambre des députés après les législatives de décembre, avec 69 sièges, focalise donc l'attention des médias et les critiques des autres partis politiques.

Pourtant, Podemos, par la voix de Pablo Iglesias, réplique que « tout cela n'est qu'un tissu de mensonges », apprend-on dans des propos rapportés par Libération

. « Que ceux qui ont des preuves se rendent devant les tribunaux et vérifient...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le mercredi 13 avr 2016 à 17:13

    Ouf! On est rassurés! Monsieur Iglésias a dit que c'était un tissu de mensonges! L'ignoble Chavez ne les a donc pas stipendiés.