Espagne : moratoire sur les expulsions de logement

le
0
Rajoy offre un répit de deux ans aux propriétaires menacés d'expulsion.

Un répit de deux ans pour les situations les plus dramatiques. C'est ce qu'offre le gouvernement espagnol aux propriétaires menacés d'être expulsés de chez eux par leur banquier. Selon les associations spécialisées, les banques espagnoles saisissent chaque jour quelque 500 appartements, ceux de familles incapables de payer leur crédit immobilier. «Il s'agit d'éviter que ne se retrouvent à la rue les familles de bonne foi, à cause des circonstances adverses et de la crise», a expliqué le ministre de l'Économie, Luis de Guindos, à la sortie du Conseil des ministres.

Les conditions du décret adopté ce jeudi, toutefois, limiteront considérablement la portée de la mesure. Le moratoire est d'abord réservé aux familles modestes, celles dont l'ensemble des membres gagne moins de 1600 euros par mois, et qui consacrent plus de la moitié de leurs revenus à financer leur crédit immobilier. En p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant