Espagne : Messi au panthéon des buteurs, en Liga comme en Europe

le
0
Espagne : Messi au panthéon des buteurs, en Liga comme en Europe
Espagne : Messi au panthéon des buteurs, en Liga comme en Europe

«Grand Chelem» pour Lionel Messi : l'Argentin est entré au panthéon des buteurs en battant samedi le record de buts du mythique attaquant Telmo Zarra en Championnat d'Espagne, moins de trois semaines après avoir rejoint Raul Gonzalez dans la légende de la Ligue des champions.

Ce mois de novembre a un goût d'éternité pour Messi, puisqu'il lui a permis d'être consacré à la fois comme co-meilleur buteur de l'histoire de l'épreuve reine européenne avec 71 buts et meilleur buteur de l'histoire du championnat espagnol avec 253 buts.

Face à Séville samedi soir au Camp Nou, le quadruple Ballon d'Or a expédié un coup franc magistral dans la lucarne à la 21e minute de jeu, ouvrant le score dans ce match de la 12e journée de Liga et égalant le record de Zarra (251 buts), avant d'en marquer deux autres.

Au total, Messi a inscrit ses 253 buts en 289 matches de championnat, contre 251 en un peu plus de 270 rencontres pour le Basque Telmo Zarraonandia, dit «Zarra», figure de l'Athletic Bilbao dans les années 1940 et 1950.

Décédé en 2006, l'international espagnol avait terminé six fois «pichichi» (meilleur buteur, ndlr) du Championnat d'Espagne au fil d'une quinzaine de saisons avec le club basque. «C'est quelque chose de beau de pouvoir devenir le meilleur buteur d'un championnat aussi important, aussi spécial, dans lequel ont joué d'immenses buteurs», anticipait Messi il y a quelques semaines.

Ronaldo reste favori pour le Ballon d'or

Ce record est le symbole de l'empreinte laissée par Messi dans le football mondial, d'autant que l'Argentin n'a que 27 ans et peut donc espérer prendre le large vis-à-vis de Raul et de Zarra. Cette double couronne permettra sans doute à «Leo» d'oublier un peu les déconvenues qui ont jalonné sa saison 2013-2014, entre blessures, accusations de fraude fiscale et défaite en finale du Mondial-2014 avec la sélection argentine.

Elle pourrait aussi apaiser un peu les incompréhensions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant