Espagne : menace de récession en 2012

le
0
INFOGRAPHIE - Soutenue par le seul moteur des exportations et du tourisme, l'économie hispanique va pâtir du ralentissement international.

Sortie, début 2010, d'un an et demi de récession provoquée par l'éclatement de la bulle immobilière, l'Espagne pourrait replonger dans le rouge. Soutenue par le seul moteur des exportations et du tourisme, l'économie va pâtir du ralentissement international. Et la demande interne - consommation et investissement - reste au point mort, plombée par un chômage record. Les économistes prévoient un recul de l'activité au cours des deux prochains trimestres. Sur l'ensemble de 2012, Natixis table sur une hausse de PIB, limitée à 0,2% ; plus sévère encore, Bank of America Merrill Lynch anticipe une chute de 0,7%. Deux jours avant les élections, le gouvernement a dû admettre une croissance plus faible pour 2011, à 0,8% contre 1,3%, soit moitié moins que celle anticipée par Bruxelles dans la zone euro.

Emploi : la lanterne rouge de l'Europe 

C'est le point noir de l'économie espagnole. À plus de 22%, Madrid affiche le taux de chômage le plus élevé de la zo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant