Espagne : mais que faire de l'infante Cristina ?

le
2
L'infante Cristina est toujours poursuivie pour fraude fiscale.
L'infante Cristina est toujours poursuivie pour fraude fiscale.

Après des années de scandales, la famille royale tente avec zèle de redorer son blason auprès des Espagnols. Mais elle n'arrive pas à se débarrasser de son "vilain petit canard", l'infante Cristina de Bourbon. La fille cadette de l'ex-monarque Juan Carlos, duchesse de Palma de Majorque, est en effet toujours empêtrée dans une délicate affaire de justice : le juge José Castro l'a mise en examen pour "fraude fiscale" dans le cas de l'affaire Noos, une fondation à but soi-disant non lucratif qui aurait détourné quelque six millions d'euros d'argent public entre 2004 et 2006. L'époux de Cristina, Iñaki Urdangarin (l'ancien "gendre idéal" de la famille royale), aurait été l'instigateur de ce délit : le parquet de l'État a requis pour lui 19,5 années de prison. Le cas de l'infante Cristina est sensible. Même si le juge Castro est persuadé qu'elle "était parfaitement au courant des malversations de son époux", le parquet veut l'épargner : sans l'admettre haut et fort, il s'agit de ne pas écorner plus encore l'image - déjà très dégradée - de la monarchie. Il admet que la duchesse de Palma de Majorque a sans aucun doute commis - ou aidé à commettre - une "fraude fiscale", et estime "juste" qu'elle débourse près de 600 000 euros de dédommagements. Mais pas davantage. Le parquet espère qu'elle sera "blanchie à jamais". Mais rien n'est sûr : on saura, dans les prochaines semaines, si les ennuis judiciaires de l'infante se cantonnent à cette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gustav10 le jeudi 11 déc 2014 à 08:18

    Vous avez dit justice ?

  • gustav10 le jeudi 11 déc 2014 à 08:18

    Suivant que vous serez riche ou misérable, puissant ou .....