Espagne : les taux d'emprunt s'envolent, l'aide se profile

le
0
Les coûts d'emprunt de l'Espagne ont dépassé les 6 %, ce jeudi, pour la première fois depuis la rentrée. Mariano Rajoy assure qu'il fera appel à l'aide « si les taux sont trop élevés, trop longtemps ».

Impatients de voir la BCE passer à l'acte, les marchés remettent la pression sur l'Espagne, qui tarde à solliciter l'aide de la zone euro, malgré une situation économique et financière très périlleuse.

Les rendements des obligations espagnoles à dix ans ont dépassé 6 % ce jeudi, gagnant 30 points de base ou 0,3 % dans la journée. Les taux espagnols sont au plus haut depuis que BCE a dévoilé les détails de son programme de rachat de dette, le 6 septembre.

Très sensible aux taux d'intérêt, la Bourse de Madrid a chuté de plus de 3 %, ce jeudi, emportée par les valeurs bancaires.

Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy a déclaré au Wall Street Journal, mardi, à New York qu'il ferait appel au plan de sauvetage «si les taux sont trop élevés trop longtemps». Une déclaration qui a précédé le regain de tension sur les marchés.

Les experts estiment que seuls des taux à 7 % contraindront l'Espagne à demander l'aide. Ce taux oblige à Madrid à consacrer l'intü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant