Espagne : les indépendantistes catalans réclament des élections régionales

le
0
Espagne : les indépendantistes catalans réclament des élections régionales
Espagne : les indépendantistes catalans réclament des élections régionales

Des milliers d'indépendantistes catalans sont de nouveau descendus dans les rues de Barcelone dimanche. Même si les manifestants ont fustigé l'attitude du gouvernement espagnol, qui refuse la tenue d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, ils ont également réclamé des élections régionales au chef du gouvernement catalan, qui vient d'abandonner l'idée de la consultation populaire. 

«Président, convoquez des élections ; président, nous voulons voter d'ici trois mois, nous voulons arriver au printemps 2015 avec un nouveau Parlement», a notamment lancé Carme Forcadell, la dirigeante de l'Assemblée nationale catalane (ANC), principale force derrière les manifestations monstres organisées depuis trois ans en faveur de l'indépendance de cette région du nord-est de l'Espagne.

Mas aura besoin des indépendantistes de gauche

Agitant de nombreux drapeaux régionaux, les manifestants se sont retrouvés à l'appel des associations et partis indépendantistes sur la place de Catalogne dans le centre de Barcelone pour ce qui devait être le point d'orgue de leur campagne avant le référendum sur l'indépendance prévu le 9 novembre. Mais ce scrutin a été suspendu par le justice espagnole après un recours du gouvernement national de Mariano Rajoy, qui le juge anticonstitutionnel.

Face à cette impasse juridique, Artur Mas, issu du Parti nationaliste et conservateur Convergencia i Unio (CiU), a annoncé mardi qu'il organiserait finalement à cette date une consultation symbolique sur l'indépendance de la région aux 7,5 millions d'habitants. Admettant toutefois que ce vote n'aurait pas le poids légitime suffisant pour lancer un éventuel processus de sécession, il a ouvert la porte à la tenue d'élections régionales anticipées, se disant favorable à la constitution d'une liste unique par les partis pro-indépendantistes.

Il doit désormais convaincre ceux qui étaient ses alliés jusqu'à récemment : les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant