Espagne : les biens du gendre du roi Juan Carlos saisis par la justice

le
0
Espagne : les biens du gendre du roi Juan Carlos saisis par la justice
Espagne : les biens du gendre du roi Juan Carlos saisis par la justice

Voilà qui vient encore ternir l'image de la monarchie espagnole, déjà affaiblie par les ennuis de santé du roi Juan Carlos. La justice espagnole a décidé, ce lundi, de saisir les biens de son gendre, Iñaki Urdangarin. Notamment la moitié de la luxueuse villa qu'il a achetée à Barcelone avec son épouse l'infante Cristina, la cadette du roi. Urdangarin est soupçonné d'avoir détourné 6,1 millions d'euros d'argent public.

Écarté des activités officielles de la famille royale à la fin 2011, lorsque le scandale a éclaté, Iñaki Urdangarin, âgé de 45 ans, reste au centre de l'enquête menée depuis à Palma de Majorque, aux Baléares, par le juge José Castro. Il est mis en examen avec son ex-associé, Diego Torres.

Lundi, le juge a ordonné la saisie de seize biens appartenant à Iñaki Urdangarin ou à Diego Torres, pour un montant de 6,1 millions d'euros, correspondant aux sommes qui auraient été détournées et au montant de la caution réclamée en vain aux deux hommes.

L'infante a déménagé en Suisse

La justice leur avait imposé, le 30 janvier, une caution atteignant 8,189 millions d'euros, avant de réviser cette somme à 6,1 millions.

Parmi les seize biens visés, outre la moitié de la villa dans le quartier huppé de Pedralbes à Barcelone, actuellement en vente pour 9,8 millions d'euros, la justice vise la moitié d'autres biens appartenant à la société Aizoon, détenue à parts égales par le couple et soupçonnée d'avoir servi de société écran dans les détournements d'argent.

Ancien champion olympique de handball reconverti dans les affaires, Iñaki Urdangarin présidait entre 2004 et 2006 l'institut Noos. Une société à but non lucratif qui passait des contrats avec les autorités régionales des Baléares et de Valence pour l'organisation et la promotion de congrès liés au sport, et par laquelle auraient transité les sommes détournées.

L'infante, âgé de 48 ans, septième dans l'ordre de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant