Espagne : le grand argentier du Parti populaire accable Rajoy

le
0
Cité dans une affaire de corruption, le chef du gouvernement espagnol refuse de démissionner.

Madrid

Mariano Rajoy n'entend pas démissionner. Accusé par son ancien trésorier d'avoir reçu de l'argent au noir, pressé par l'opposition alors qu'un scandale de corruption menace son parti et sa survie politique, le chef du gouvernement espagnol a évoqué un motif inattendu pour se maintenir au pouvoir: la crise économique. «L'Espagne, dans une situation difficile, fait des pas vers la sortie de la crise, et la grande valeur du pays, c'est la stabilité politique. Je respecterai mon mandat. Je garantis aux Espagnols qu'il y a un gouvernement stable qui va remplir ses obligations», a-t-il déclaré lundi après-midi, alors qu'il s'adressait pour la première fois à la presse depuis l'accélération de l'«affaire Bárcenas».

Le sort du chef de l'exécutif est intimement lié à celui de l'ex-trésorier du Parti populaire (PP, droite), Luis Bárcenas. Le compta...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant