Espagne : le gouvernement catalan suspend la campagne pour le référendum

le
1
Espagne : le gouvernement catalan suspend la campagne pour le référendum
Espagne : le gouvernement catalan suspend la campagne pour le référendum

Le gouvernement catalan a décidé de ne pas verser dans le jusqu'au boutisme. Il a annoncé ce mardi la suspension de la campagne pour le scrutin du 9 novembre, au lendemain de la suspension du référendum sur l'indépendance de la Catalogne par le Tribunal constitutionnel espagnol. «Nous ne pouvons pas mettre le dos au mur les fonctionnaires» locaux, a affirmé à la presse le porte-parole du gouvernement catalan, Francesc Homs.

Mais les nationalistes de Catalogne n'entendent pas baisser les armes selon lui, puisqu'il assure que «la détermination du gouvernement est de continuer» vers une consultation. «On ne peut pas donner le signal qu'on a abandonné. Il n'y a pas de loi annulée. Il n'y a pas de décret annulé», a-t-il ajouté.

C'est donc sur le terrain juridique que le gouvernement catalan va placer le débat. La région va demander au Tribunal constitutionnel la levée immédiate de la suspension de la loi et du décret qui permettaient d'organiser le référendum le 9 novembre. Le tribunal dispose de cinq mois pour dire s'il prolonge la suspension ou non, mais il pourrait décider d'aller vite, tant le sujet est explosif. Il «doit agir vite pour qu'au cas où il valide la loi, la consultation puisse avoir lieu» le 9 novembre, estime Antonio Torres del Moral, professeur de droit constitutionnel.

«Rien n'est terminé»

«Nous sommes dans un contexte dans lequel rien n'est terminé, a affirmé Francesc Homs. Il y a une procédure par dessus laquelle on ne peut pas passer. Mais notre volonté est de continuer et nous ferons les choses pour remplir nos engagements en conformité avec le droit.» Le président de la région, Artur Mas, avait de son côté prévenu que le processus d'indépendance «ne s'achevait pas avec une décision du Tribunal constitutionnel.»

A l'issue d'un Conseil des ministres extraordinaire convoqué lundi matin pour adopter le recours, le Premier ministre Mariano Rajoy avait accusé l'initiative catalogne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le mercredi 1 oct 2014 à 08:05

    Una buena cara de caudillo el Mas. Hay que verlo en los muros de Barcelona.