Espagne : le cheminot refuse de répondre aux enquêteurs

le
0
Le conducteur du Madrid-El Ferrol, arrêté pour «imprudence», n'a pas voulu parlé à la police. Celle-ci l'interrogeait vendredi pour tenter de comprendre pourquoi ce cheminot expérimenté roulait à 190 km/h au lieu de 80 dans un virage dangereux.

«C'est un gars normal et responsable». C'est ainsi que les habitants du village de Monforte de Lemos, en Galice, décrivent Francisco José Garzón, le conducteur du train à grande vitesse ayant déraillé à quelques kilomètres de Saint-Jacques de Compostelle, faisant au moins 80 morts. L'enfant du pays, âgé de 52 ans, a été placé sous le régime de la garde à vue «pour imprudence», bien qu'il soit toujours hospitalisé. Mais vendredi, il a refusé de répondre aux questions des enquêteurs qui voulaient l'interroger à l'hôpital. Il sera donc«présenté à un juge le plus tôt possible», a déclaré une porte-parole de la police.

Originaire de Galice, Francisco José Garzón est entré à la Renfe, la SCNF espagnole, il y a trente ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant