Espagne : Juan Carlos abdique au nom du "renouveau"

le
0
Juan Carlos remettant sa démission à Mariano Rajoy, lundi matin.
Juan Carlos remettant sa démission à Mariano Rajoy, lundi matin.

Le roi d'Espagne Juan Carlos, affaibli par des ennuis de santé et à la popularité ternie par les scandales, a annoncé lundi à la surprise générale qu'il abdiquait au profit de son fils, le prince Felipe, lui laissant la lourde tâche d'impulser le "renouveau" d'une monarchie discréditée. Le prince des Asturies, âgé de 46 ans, doit devenir le prochain roi d'Espagne sous le nom de Felipe VI. Aujourd'hui épargné par la chute de popularité qui touche son père, il devra néanmoins convaincre le pays de sa légitimité, alors que l'Espagne, meurtrie par la crise économique et le chômage, doute de ses institutions.Juan Carlos, monté sur le trône à la mort du dictateur Francisco Franco en novembre 1975, a bâti sa popularité en menant la transition de l'Espagne vers la démocratie, avant de connaître une fin de règne éclaboussée par les scandales et marquée par les problèmes de santé. Le pays n'a pas oublié son image, début janvier, lors d'une cérémonie militaire, lorsque, fatigué, appuyé sur des béquilles, il cherchait ses mots en prononçant un discours. La presse s'était alors perdue en conjectures sur une abdication imminente.Même si le roi, âgé de 76 ans, avait continué à honorer un agenda chargé, il a finalement révélé lundi que c'était à cette époque, après son anniversaire le 5 janvier, qu'il avait "estimé que le moment était venu de préparer la relève". Le visage grave, Juan Carlos s'est adressé lui-même au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant