Espagne : de nombreuses voix s'élèvent pour réclamer la fermeture des centres de rétention

le
1

En Espagne, comme dans d'autres pays européens, les étrangers sans papiers qui sont arrêtés par la police sont placés dans des centres de rétention, avant leur expulsion. Ils peuvent passer jusqu'à 60 jours dans ces centres, où les conditions d'accueil sont souvent déplorables. Une situation qui pousse régulièrement les sans-papiers à se soulever. Ils ont le soutien d'une partie de la population et de nombreux élus qui réclament la fermeture de ces centres.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laurus il y a un mois

    C'est sûr, ils sont tous gentils et nous, qui voulons pouvoir choisir notre destin, tous méchants.