Espagne : 8 % de déficit, l'austérité accrue

le
0
Mariano Rajoy a annoncé près de 9 milliards d'euros de coupes budgetaires pour 2012.

Presque 9 milliards d'euros d'économies. C'est un coup de ciseaux sans pré­cédent que le nouveau gouvernement conservateur de Mariano Rajoy a annoncé vendredi.

Le numéro deux de l'exécutif espagnol, Soraya Saenz de Santamaria, l'a expliqué sans ambages. Le déficit en 2011 est pire que prévu: 8 % du PIB au lieu de 6 %, le chiffre que Madrid s'était engagé à respecter. Difficile, dans ses conditions, de passer fin 2012 sous la barre des 4,4 %, l'objectif officiel. Ce discours permet bien sûr d'attribuer la responsabilité de la rigueur au gouvernement socialiste sortant. Car les mesures seront douloureuses. Le niveau du smic est gelé. À 641,40 euros par mois, il s'agissait, déjà, de l'un des plus bas de l'Union européenne. Le salaire des fonctionnaires, réduit de 5 % en 2010, n'augmentera pas non plus en 2012.

Les coupes budgétaires affecteront principalement quatre ministères: l'Aménagement du territoire, l'Industrie, l'Économie et les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant