Espagne-40 personnes liées au PP seront jugées pour corruption

le
0

MADRID, 5 mars (Reuters) - Un juge espagnol a ordonné jeudi le renvoi devant un tribunal de 40 individus pour corruption dans le cadre d'un trafic de pots-de-vin installé au coeur même du Parti populaire (PP, conservateur) au pouvoir, ainsi que le parti lui-même. Trois anciens trésoriers du PP figurent parmi les prévenus, de même que l'ex-ministre de la Santé Ana Mato, qui a démissionné l'an dernier après une première mise en cause dans cette affaire dite "Gürtel". Ce procès est un coup dur pour le président du gouvernement Mariano Rajoy, au pouvoir depuis 2011, à quelques mois des élections législatives de la fin d'année. La corruption fait partie des principales préoccupations des électeurs espagnols. Le procès ne devrait pas commencer avant l'an prochain et pourrait s'étendre sur une durée de six mois, indiquent des sources judiciaires. Les prévenus poursuivis dans ce dossier sont accusés d'avoir touché des pots-de-vin, sous la forme de cadeaux luxueux ou de séjours dans des hôtels, en échange de contrats publics accordés au chef présumé du réseau, Francisco Correa. (Tomas Gonzalez; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant