Espace-Philae envoie un signal radio, a pu forer la comète

le
0

BERLIN, 15 novembre (Reuters) - L'atterrisseur Philae a émis vendredi vers la Terre un signal radio confirmant qu'il avait effectué un forage dans le sol de la comète sur laquelle il s'est posé mercredi après s'être détaché de la sonde Rosetta de l'Agence spatiale européenne (ESA). Les scientifiques de l'ESA ignoraient jusqu'à présent si le petit atterrisseur aurait encore assez de batterie pour envoyer des signaux radio vers la Terre, à 500 millions de kilomètres de la comète 67P/Tchourioumov-Guerassimenko ("Tchouri"). Philae n'a en effet pas réussi sur le coup, mercredi, à planter ses harpons et à s'arrimer à la surface de la comète, et il a rebondi pour se poser ensuite à un kilomètre du site choisi par l'ESA. De ce fait, comme le montrent les photos et les données envoyées par Philae, le petit engin se retrouve dans une zone à l'ombre, peut-être à l'intérieur d'un cratère. Alors que sa batterie commençait à faiblir, les scientifiques ont envoyé des consignes à Philae pour qu'il prélève des échantillons du sol de la comète. Vendredi, Philae a émis un signal radio via la sonde Rosetta, signalant que le forage avait bien été effectué. "Le premier forage d'une comète est un fait acquis!", a déclaré l'ESA vendredi soir sur Twitter. Les scientifiques ont décidé de tenter de repositionner l'atterrisseur de manière à ce que ses panneaux solaires puissent capter la lumière et recharger les batteries de Philae. L'une des missions les plus importantes de Philae était de recueillir des échantillons en vue d'une analyse chimique. Le foret de Philae s'est enfoncé à plus de 25 cm dans le sol de la comète. Les comètes conserveraient les éléments de base qui ont servi à la formation de notre système solaire voici 4,6 milliares d'années. Elles renferment des roches et de la glace qui ont préservé les molécules comme une capsule temporelle et qui pourraient permettre de mieux comprendre la formation et l'évolution des planètes et de la vie. Au terme d'une mission de dix ans, Rosetta est arrivée dans la banlieue de "Tchouri" en août dernier, et sa mission doit durer au moins jusqu'à décembre 2015. (Victoria Bryan; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant