Espace : Airbus passe aux mini-satellites

le , mis à jour à 08:41
1
Espace : Airbus passe aux mini-satellites
Espace : Airbus passe aux mini-satellites

« Moins haut, moins cher. » Le slogan semble peu ambitieux, mais c'est une réalité qui chamboule actuellement le marché des satellites. Le grand public associe Airbus aux avions. Airbus Defense and Space est pourtant numéro un européen et numéro deux mondial de l'industrie spatiale, spécialisé dans la construction de satellites (télécoms et observation de la Terre). L'assemblage des précieux engins est effectué à Toulouse, où phosphorent 3 000 salariés. Jusqu'à il y a peu, moins d'une dizaine de ces bijoux de technologie, capables de résister aux terribles conditions de l'espace, sortaient d'usine chaque année. « En orbite, la température atteint 200oC face au soleil et - 270oC dans l'ombre de la Terre », insiste Dominique Gilliéron, responsable instrumentation. Bref, chaque satellite est soumis à une batterie impressionnante de tests destinés à éradiquer tout risque de panne. A l'arrivée, un coût unitaire qui peut grimper jusqu'à plusieurs centaines de millions d'euros et un prix au kilo plus élevé que celui de l'or !

 

Des engins de 1 à 100 kg

 

Mais les choses sont en train de changer, sous l'influence des géants du Net lancés à la conquête du ciel. Google, d'abord, avec son projet Loon, des ballons stratosphériques gonflés à l'hélium. Facebook, ensuite, avec son drone Aquila, un avion solaire à hélices sans pilote. Et OneWeb, surtout, une start-up américaine dont l'ambition est de mettre autour de la Terre 900 microsatellites d'ici à 2019. Cette constellation fournira des connexions Internet à faible coût dans le monde entier.

 

La clé ? Des satellites peu coûteux, fabriqués rapidement. Airbus y croit ! Il faut dire que le secteur des nanosatellites (entre 1 et 10 kg) et des microsatellites (entre 10 et 100 kg) envoyés en orbite basse est en plein boom. Le groupe européen s'est associé à 50-50 avec OneWeb. Airbus va ainsi ouvrir une usine en Floride — l'acquisition du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme il y a 9 mois

    Une tres bonne synthese. De quoi réveillez les consciences et les "mastodontes" ....Eutelsat et Ariasespace.... dans leur marchés respecifs crées de toutes pieces par un Etat Colbertiste. Il faut de tout pour faire un Monde. La Biodiversité est une nécessité pour optimiser l'utilisation des Ressources Naturelles. La technologie Humaine favorise l'humain (parfois mal)