ESI GROUP : résultats du premier semestre 2013/14

le
0

 

Résultats semestriels 2013/14

 

Etape de consolidation

 

·        Effets de change et de base défavorables

·        Poids des investissements réalisés au second semestre 2012/13

·        Renforcement des partenariats stratégiques grands comptes

Alain de Rouvray, Président Directeur Général d’ESI Group, déclare : « Comme attendu, les résultats de la période sont fortement affectés par la conjonction d’un impact négatif de change et d’un effet de base défavorable par rapport à un exceptionnel 1er semestre 2012/13. De surcroît, la baisse ponctuelle de la marge brute de l’activité Services, les recrutements réalisés sur le second semestre 2012/13 pour soutenir la croissance ainsi que la poursuite des investissements ont également pesé sur la rentabilité semestrielle. Après deux années de forte croissance stimulée par le renforcement de nos partenariats stratégiques grands comptes automobile et aéronautique, ce premier semestre constitue une étape de consolidation nécessaire permettant de renforcer par des mesures correctives ciblées les fondations d’une croissance saine et rentable. »


Résultats semestriels consolidés

Exercices clos au 31 janvier (chiffres non audités)

En millions d’euros

S1 2013/14
clos au
31 juillet 2013

S1 2012/13
clos au
31 juillet 2012

Variation à taux courants

Variation à taux constants

Montant

%

Montant

%

Chiffre d’affaires total

44,3

44,7

-0,4

-1,0%

2,4

5,3%

Licences

29,9

30,2

-0,3

-1,0%

2,0

6,6%

Services

14,4

14,6

-0,1

-1,0%

0,4

2,7%

 

 

 

 

Marge brute

27,9

29,2

-1,3

-4,6%

1,0

3,3%

en % du CA

63,0%

65,3%

EBITDA

-3,7

-1,2

-2,5

ns

-1,1

 ns

en % du CA

-8,3%

-2,6%

Résultat Opérationnel Courant

-4,5

-1,1

-3,4

ns

-2,0

ns 

en % du CA

-10,2%

-2,4%

 

 

 

 

 

 

Résultat Opérationnel

-5,0

-1,4

-3,6

ns

-2,2

ns

En % du CA

-11,2%

-3,0%

Résultat Net part du Groupe

-3,8

-1,1

-2,8

ns

-1,8

 ns

en % du CA

-8,7%

-2,4%

 

 

 

 

Ces chiffres ont été arrêtés par le Conseil d’Administration en date du 20 septembre 2013.

Rappel : La saisonnalité inhérente à l’activité Licences d’ESI Group se traduit traditionnellement par l’enregistrement de la part la plus significative des revenus annuels et des résultats sur le quatrième trimestre de l’exercice.

Chiffre d’affaires semestriel en croissance de +5,3% à taux constants

Comme annoncé le 12 septembre 2013, le chiffre d’affaires du 1er semestre s’élève à 44,3 millions d’euros, en recul de -1,0% en réel et en croissance de +5,3% à taux constants, l’effet de change  impactant les revenus de -2,8 millions d’euros. Cette performance témoigne d’une dynamique commerciale encourageante pénalisée par un effet de base défavorable. Pour rappel, sur le premier trimestre 2012/13, ESI Group avait enregistré plusieurs affaires qui avaient généré une forte progression des revenus du semestre de +22,2% (+16,4% à taux de change constants).

Le chiffre d’affaires Licences s’élève à 29,9 millions d’euros, en croissance de +6,6% à taux de change constants :

·      Le « Renouvellement » de la base installée récurrente Licences affiche une solide progression de +8,3% à taux constants, pour atteindre 21,3 millions d’euros.

·      Le taux de récurrence Licences s’établit à un niveau toujours élevé de 83% à taux constants.

·      Le « New Business » Licences progresse de +1,3% à taux constants malgré l’effet de base particulièrement défavorable lié aux affaires enregistrées exceptionnellement au cours du premier trimestre 2012/13.

Le chiffre d’affaires Services s’élève à 14,4 millions d’euros en croissance de +2,7% à taux constants. Cette évolution atteste d’une consolidation de l’activité après une forte croissance l’an dernier, et d’un désengagement progressif d’activités non stratégiques et aléatoires, à l’image du ‘contracting’ aux Etats-Unis.

La répartition géographique des revenus évolue en faveur de l’Europe (41,1% vs 37,7%), portée par la reprise de l’activité Services en particulier en France. Le recul du poids de l’Asie (40,2% vs 42,8%) est lié à l’impact de change malgré une bonne performance de l’activité Licences (+9,1% à taux constants). La zone Amériques, qui avait bénéficié d’un effet de rattrapage sur le premier trimestre, a connu un retrait sur le deuxième trimestre lié à la baisse de l’activité Services en ‘contracting’ et passe à 18,7% vs 19,5% du total par rapport au premier semestre 2012/13.

Le premier semestre souligne le maintien du dynamisme des BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), leur part représentant désormais 14,7% du chiffre d’affaires semestriel contre 13,9% sur la même période l’an dernier.

Evolution des résultats et des coûts

L’EBITDA s’établit à -3,7 millions d’euros sur la période et marque une baisse de -2,5 millions d’euros par rapport au premier semestre de l’exercice 2012/13. Cette baisse s’explique par l’effet de change pour -1,5 millions d’euros, par un taux de marge brute en baisse au niveau de l’activité Services et par une progression des investissements, en particulier en Ventes et Marketing. Néanmoins, il confirme la résilience de la performance économique du Groupe et la solidité de son modèle économique.

Compte tenu de ces éléments et de coûts inhérents à des mesures correctives, le Résultat Opérationnel IFRS s'établit à -5,0 millions d’euros en retrait de -3,6 millions d’euros et de -2,2 millions d'euros à taux constants.

Le taux de marge brute ressort à 64,1% du chiffre d’affaires en taux constants (63,0% en réel), en légère diminution par rapport au 1er semestre de l’exercice précédent du fait d’une baisse du taux de marge brute de l’activité Services. Cette baisse s’explique par l’effet de base lié à des projets exceptionnels produits et livrés l’an dernier sans ressource complémentaire, et par le désengagement des services de ‘contracting’ aux Etats-Unis d’autre part, dont l’effet sur les ressources et les coûts n’est pas visible sur la période. Le taux de marge brute Licences reste stable à taux constants, confirmant ainsi la solidité du modèle économique.

Les frais hors production progressent au global de +7,4% :

·      Les charges IFRS de Recherche et Développement (R&D) affichent une progression de +2,3% à 7,5 millions d’euros sur la période. ESI Group a maintenu sa politique d’investissement en R&D, les dépenses progressant de +1,5% à 9,9 millions d’euros (hors Crédit Impôt Recherche et retraitement IFRS), soit 33,3% en proportion du chiffre d’affaires Licences (30,9% à taux constants) à comparer à 32,4% sur le premier semestre 2012/13.

·      Les coûts de Ventes et Marketing (S&M) s’établissent à 17,6 millions d’euros, en croissance de +8,2% par rapport à l’an dernier, et représentent 39,7% du chiffre d’affaires, à comparer à 36,3% sur la même période de l’exercice précédent. Cette évolution est principalement attribuable à la poursuite des investissements commerciaux de diversification liés aux acquisitions récentes et à la progression dans les BRIC, et notamment au plein effet sur la période des recrutements réalisés au second semestre 2012/13, ainsi qu’à des coûts de réorganisation et à l’effet périmètre.

·      Les frais Généraux et Administratifs (G&A) atteignent 7,3 millions d’euros au 1er semestre 2013/14, soit une croissance de +8,5%. Ils représentent 16,5% du chiffre d’affaires contre 15,0% lors de l’exercice précédent. Ces frais intègrent des coûts de réorganisation, dont le début de mise en place d’outils de gestion, et des investissements liés aux locaux (en France, Ter@tec, et en Inde).

A taux constants les charges opérationnelles totales s’établissent sur la période à 50,6 millions d’euros (49,2 millions d’euros en réel), soit une croissance de +9,8%, par rapport à celles du premier semestre de l’exercice précédent, à comparer à la croissance des revenus de +5,3% à taux constants. Cette progression est également à mettre en parallèle avec celle des effectifs moyens (+9,0% entre les deux périodes) suite aux recrutements lancés au second semestre 2012/13.

Après prise en compte du résultat financier et de l’effet impôts, le Résultat Net part du Groupe s’établit à -3,8 millions d’euros, en baisse de -2,8 millions d’euros par rapport au premier semestre 2012/13 et de -1,8 million d’euros à taux constants.

Une structure financière solide

La trésorerie disponible s’élève à 10,7 millions d’euros au 31 juillet 2013 contre 11,9 millions d’euros au 31 juillet 2012 et 7,6 millions d’euros au 31 janvier 2013. L’endettement net s’élève à 7,3 millions d’euros contre 10,9 millions d’euros au 31 janvier 2013 et le gearing (dettes nettes rapportées aux capitaux propres) reste limité à 9,9%, par rapport à la fin de l’exercice 2012/13 qui s’établissait à 14,1%.

Renforcement des partenariats stratégiques avec des industriels de premier plan

Au cours de la période, l’extension de la collaboration avec l’Alliance Renault-Nissan et le groupe Volkswagen illustre la poursuite de la stratégie du Groupe d’accompagner ses clients vers l’implémentation des projets de prototypage virtuel intégral. Cette politique de déploiement des solutions d’ESI auprès des partenaires industriels est un enjeu crucial du renouveau de certains secteurs particulièrement contraints à innover, à l’image de l’automobile, de l’aérospatial et de l’énergie, et qui ambitionnent d’améliorer leurs gains de productivité en basculant vers le tout numérique. L’atteinte de cet objectif s’appuie sur une méthode collaborative individualisée dite de ‘co-création’ à forte valeur ajoutée, par laquelle ESI Group définit la solution de prototypage virtuelle la mieux adaptée par secteur et pour chaque acteur. Les efforts actuels déployés par le Groupe pour s’affirmer comme l’acteur majeur de cette transition vers le tout numérique sont visibles à travers les partenariats signés dans de nombreux pays avec des leaders majeurs de chaque industrie. Le Groupe reste donc confiant dans la pertinence de son approche, l’aboutissement de son processus de « co-creation » devant permettre une progression dans la chaine de valeur de ses clients et l’accélération de ses ventes de Licences, vecteur essentiel d’amélioration de sa rentabilité.

A propos d’ESI

ESI est pionnier et principal acteur mondial du prototypage virtuel prenant en compte la physique des matériaux. ESI a développé une compétence unique en Ingénierie Virtuelle du Produit basée sur un ensemble intégré et cohérent de solutions logicielles métier. S’adressant aux industries manufacturières, l’Ingénierie Virtuelle vise à remplacer les prototypes physiques en simulant de façon réaliste les essais de mise au point des procédés de fabrication et d’assemblage en synergie avec la performance recherchée, et en évaluant l’impact d’une utilisation normale ou accidentelle de ces produits. L’offre d’ESI constitue une solution unique, ouverte et collaborative de prototypage virtuel intégral à l’aide des technologies les plus novatrices telle que la Réalité Virtuelle, qui donne vie aux prototypes en 3D, facilitant ainsi la prise de décision pendant la phase de développement du produit. Présent dans plus de 40 pays, ESI emploie au travers de son réseau mondial environ 1 000 spécialistes de haut niveau. ESI Group

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant