Escroquerie : méfiez-vous des promesses des sites de trading

le
13
Escroquerie : méfiez-vous des promesses des sites de trading
Escroquerie : méfiez-vous des promesses des sites de trading

« GAGNEZ 3 000 EUR PAR JOUR ». « Devenez tradeur ». « La fortune en un mois ». Ces messages publicitaires de sociétés financières pullulent sur nombre de sites Internet destinés au grand public. Las, derrière ces promesses alléchantes de gains rapides et faciles se cache en réalité une vaste escroquerie menée par le grand banditisme en col blanc. L'Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme de la Bourse, tire aujourd'hui la sonnette d'alarme en lançant une campagne de prévention au slogan choc : « Le risque est au bout du clic ».

Pour étayer son propos, l'AMF a mené une enquête approfondie auprès de ces sociétés qui proposent à des particuliers peu aguerris de se lancer dans le jeu très risqué du trading binaire (voir ci-contre). Et les résultats font froid dans le dos. Entre 2009 et 2012, 13 224 particuliers ont ainsi perdu 175 MEUR en investissant sur ces marchés, soit une perte moyenne de 10 900 EUR par personne. Et près de 90 % des clients qui ont joué à ce jeu dangereux y ont laissé leur chemise. D'autant que, une fois ferré, le client a bien du mal à sortir de l'engrenage infernal. Les sociétés de trading l'incitent à remettre au pot pour se refaire : « Les investisseurs persévérants voient leur perte moyenne atteindre 26 745 EUR », souligne l'AMF.

Plus inquiétant, cette étude ne porte que sur les sites les plus « respectables », ceux qui sont autorisés par le gendarme de la Bourse à proposer leurs services en France. De quoi faire redouter à l'AMF que « les montants extorqués soient plus importants encore car bon nombre de sociétés non autorisées à exercer dans l'Hexagone » proposent tout de même leurs services sur Internet. Quant à leurs pratiques, elles sont encore plus discutables, puisque certaines extorquent purement et simplement l'argent de leurs clients trop crédules (voir témoignages en page 9).

Depuis quelques années, le phénomène prend de l'ampleur. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2711013 le mardi 14 oct 2014 à 08:37

    Et si on parlait des "produits dérivés", les warrants et cie. ... commercialisés par toutes les grandes banques SG, BNP, CA, vous voulez qu'on en parle ? parceque en matière d'es.roquerie, y a pas à chercher bien loin, si vous voyez ce que je veux dire !

  • frk987 le lundi 13 oct 2014 à 13:29

    Un jour la FdJ se fit voler un camion avec 40 tonnes de jeux à gratouiller, elle ne voulez pas porter plainte car les 40 tonnes de tickets à gratouiller étaient perdants.

  • syjo le lundi 13 oct 2014 à 12:23

    Il y a des partis aussi qui promettent des lendemains qui chantent et qui vous prennent vos impots pour leurs comptes propres

  • jodo10 le lundi 13 oct 2014 à 11:49

    Concernant les subprimes l'AMF navait pourtant tire sur la sonnette...Bankia en Espagne non plus, personne n'a avise les milliers de porteurs qui avaient souscrits, engageant leurs economies suite aux conseils de soit disant pro , soit leurs propre banquiers

  • 3.1416 le lundi 13 oct 2014 à 09:49

    c'est un métier trader !rien a voir avec le casino les neuneus devraient se renseigner!

  • Road40 le lundi 13 oct 2014 à 08:59

    pas besoin de sites de tradings specialisés pouur perdre de l'argent , il faut juste investir sur le marché parisien , ca suffit amplement !!!

  • faites_c le lundi 13 oct 2014 à 08:45

    "L'Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme de la Bourse," Et si l'AMF s'occupait de ses affaires c'est à dire de la bourse? Les escro queries sur les carnets d'ordre des valeurs qui ne sont cotées qu'au Fixing cela lui dit quelque chose? Les ventes à découvert pour faire baisser artificiellement les titres cela dit aussi quelque chose à l'AMF? Le trading binaire n'est pas plus une escro querie que le loto ou les jeux à gratter de la Française des jeux n'en déplaise à l'AMF!

  • M6111389 le lundi 13 oct 2014 à 08:44

    Des esc-rocs il en existe aussi en France.... entre 200 et 2002 j'ai investi dans une assurance vie CN.PF via la Caisse d'épar.gne la somme de 97000€ en 2008 j'ai retiré 36000€ et aujourd'hui sans avoir perçu ni dividendes ni intérêts le capital restant s'élève à 45000€ ce qui ne les empêche pas de me proposer un autre contrat..... comme quoi !

  • guerber3 le lundi 13 oct 2014 à 07:56

    Il y a une population dont le destin est d' être " plumé" : ce sont ceux qui ont des moyens financiers incompatibles avec leur niveau de connaissances, donc la monnaie repart vers ceux qui savent s ' en servir...!

  • klapklap le lundi 13 oct 2014 à 07:13

    il y en avait une, Arnaque, à l'époque, c'était "Eurotunnel", et c'était les Banques Françaises qui trouvaient les "Pigeons" !!!