Escroquerie : 60 M¤ partis en fumée dans une combine aux quotas de carbone

le , mis à jour le
11

Ce ne sont pas les Dalton mais les Touil. Les quatre frères avaient trouvé la formule pour changer le carbone en or. Mais aujourd'hui, les apprentis alchimistes risquent surtout la prison. Les soupçonnant d'escroquerie en bande organisée et de blanchiment d'argent en bande organisée, la justice enquête sur leur rôle dans « l'arnaque du siècle » : la gigantesque fraude sur le marché des quotas d'émission de CO2.

 

Un scénario simple, en trois étapes : achat de droits à polluer hors taxe à l'étranger, revente à des entreprises françaises à un prix incluant la TVA, puis investissement des fonds dans une nouvelle opération, mais sans reverser la TVA au fisc. En un an, de juin 2008 à juin 2009, à travers deux entreprises — B Concept et Euro Trade Energy — couplées à une kyrielle de sociétés écrans, les Touil sont soupçonnés d'avoir récolté plus de 60 M€ au préjudice des caisses de l'Etat. Le dossier, où une dizaine de personnes sont mises en examen, est en cours d'instruction au parquet national financier (PNF).

 

L'histoire est d'abord celle d'une famille modeste. Le père de famille tenait un petit commerce de vêtements dans le quartier de Belleville à Paris, la mère élevait les enfants. Mais les fils, en grandissant, se sont acoquinés avec d'autres familles du quartier dont le business tournait plutôt autour de l'escroquerie financière. A leur contact, l'un des frères a découvert la combine concernant la TVA sur le marché des droits à polluer. Les Touil ont investi 500 000 € et rapidement réalisé un sacré bénéfice. Personne, pour l'heure, n'a retrouvé le magot : les enquêteurs perdent sa trace en Asie.

«Fabrice est copain avec des stars de ciné. Croyez-moi, il a autre chose à faire que se lancer dans des arnaques au CO2»

un membre de son entourage

Hâbleur, flambeur, Fabrice Touil apparaît comme le personnage haut en couleur de la fratrie. Devenu joueur de poker professionnel, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 il y a un mois

    Je voulais m'investir dans plusieurs femmes et au moins 23 gammins .Mais cela n'a rapporté à mon copain Syrien que 360.000 €uros en 2015 ???....

  • nayara10 il y a un mois

    Qui peut me donner des tuyaux .Je suis intéressé dans cet investissement écologique ...Merci...

  • t_n_t il y a un mois

    qu'est ce qu'ils risquent ??? On connait la JUSTICE en FRANCE !

  • M1945416 il y a un mois

    ho les pauvres petits, justice va les condamner sévèrement : 2 ans avec sursit

  • sidelcr1 il y a un mois

    Esc.oquer une escr.querie c'est voler ?

  • MIKE3000 il y a un mois

    La taxe carbone étant en soi une esc-roquerie ...

  • frk987 il y a un mois

    Reconnaissons qu'il faut quand même une dose de génie pour contourner ces lois absurdes et stupides. Faut les monter les boutiques écrans.....

  • bearnhar il y a un mois

    Ici nous sommes trop bons, trop humanistes, maitenant on voit le désastre, tout le monde le voit bien j'espère, demander à la police ce qu'elle en pense...

  • bearnhar il y a un mois

    J'espère, surtout, qu'ils risquent la saisie totale de tous leurs biens jusqu'à hauteur du RSA pas plus, et si cela ne suffit par une bonne amende qu'ils mettront des décennies à apurer. La simple prison, c'est une plaisanterie. Il faut que tous les gens de cette espèce remboursent jusqu'au dernier cent leurs méfaits.

  • bearnhar il y a un mois

    En Italie ils savent comment gérer ce type de personnes, leur demander comment ils font, c'est hard, ici nous sommes trop bons.